4ef7296a
.
.
Avec leur corps de rat d'égout, leurs yeux noirs et haineux, leur tête de cauchemar, leurs griffes-bistouris, leurs crocs immondes et monstrueux à la bave visqueuse, les vampires attaquaient. Coplan défendit sa vie. Son cime-terre tailla, coupa, zébra la chair des sentinelles de la mort. Sans répit, son arme massacrait les vampires.
Une question l'obsédait : Pourquoi Sarita s'intéressait-elle à la fois aux vampires et aux momies?

 

Editée parFleuve Noir

 

1ère édition dans cette collection : 1987