La Dame Pâle d'Alexandre Dumas

 

Au cours d’une soirée mondaine où les convives se racontent des histoires à l’envi, la dame pâle prend soudain la parole et commence à raconter une étrange histoire afin d’expliquer à ses compagnons pourquoi elle est aussi pâle. Une histoire d’amour, de haine, de vengeance, de mort et de résurrection. Une mystérieuse histoire de vampirisme : sa propre histoire.

Toute jeune femme, la jeune Hedwige, Polonaise née à Sandomir, voit son pays envahi par la Russie. Le château de son père est sur le point d’être assiégé et celui-ci supplie alors la jeune fille de fuir vers les Carpathes dans un couvent où sa mère avait auparavant déjà trouvée refuge. La jeune femme sait qu’en abandonnant son père celui-ci se fera très certainement tuer avec ses hommes, mais elle suit pourtant l’ordre de son père et choisit de fuir pour avoir une chance de vivre. Mais sur le chemin, son convoi est attaqué par des partisans, menés par le sombre Kostaki. Seul l’arrivée in extremis de son frère aîné Grégoriska sauvera la jeune fille de la mort. Gregoriska règne sur le château des Brancovan, blond et réservé là où son demi-frère Kostaki est impulsif et ténébreux, lui qui règne sur la campagne sauvage. La jeune femme va rapidement faire la rencontre de la mère des deux jeunes hommes, la vieille Princesse Brancovan et au sein du château, Hedwige va devenir l’enjeu de la lutte et de la haine à mort des deux frères ennemis, tous deux emplis d’un profond amour pour la jeune femme, chacun à leur façon, de la violence à la courtoisie excessive. Mais Hedwige aime de tout son cœur le beau et tendre Gregoriska et pourtant cet amour sera très rapidement impossible. Car une sombre malédiction pèse sur la famille Brancovan et le terrible Kostaki ne laissera pas s’accomplir cette union et reviendra même d’entre les morts. Car Kostaki est un vampire…