La morte amoureuse de Théophile Gauthier

 

La Morte amoureuse est une nouvelle fantastique de Théophile Gauthier  parue en 1836

 

Fables de vampires, histoires de doubles et de sortilèges, monstres inquiétants et fantômes grinçants. On retrouve les thèmes chers à la première génération romantique, et notamment sa fascination pour le fantastique venu d'Ecosse ou de Rhénanie. A ceci près, cependant, que Théophile Gautier imprime sa marque propre à cet univers trouble de la rêverie humaine : chaque récit reçoit un supplément d'angoisse et de surnaturel qui renforce sa dimension fantastique et l'agrémente d'un surcroît de mystère. Presque tous ces contes, et plus particulièrement 'La morte amoureuse', 'Arria Marcella', 'Le club des Hachichinse, manifestent le regret de Gauthier de ne pouvoir échapper aux limites de la condition humaine et son besoin d'une évasion imaginaire au-delà du Temps et de la Mort.