La Philosophie Vampirique Le Cercle des 13 DE J-A. Brousseau

 

La Philosophie Vampirique : Le Cercle des Treize PAR JOSY-ANNE BROUSSEAU

 

Il ne s’agit pas d’un simple livre sur les vampires sanguinaires à faire peur, mais d’un ouvrage à caractère philosophique qui nous conduit à réfléchir sur le monde.

Le personnage principal, Damien De Flauvant, est un vampire qui nous relate ses mémoires de sa petite enfance jusqu’au début de février 2006. Âgé de 604 ans à la fin du roman, il nous fait comprendre, dans un univers gothique mordant et sanglant, son rôle dans la société. D’un narcissisme choquant et d’une méchanceté harcelante, il nous fait demander qui sont les réels méchants dans la société.

Le mythe du vampire dépasse largement celui de Dracula car le vampire réfléchi n’est point représenté comme un démon, même si le narrateur, Damien, se présente comme un démon de la pire espèce. Le roman traite de racisme, d’humanisme et de tous les problèmes philosophiques dont la société se pose comme questions, mais traités ici de façon fictive, bien sûr. Malgré la dimension philosophique de l’œuvre, le roman demeure un roman noir, néo-gothique, avec un côté fantastique. Les personnages sont principalement des vampires, des sorcières et des êtres hybrides, les Perditiens. Chaque personnage apporte des éléments différents à Damien : Treize vampires, dont Damien, créent une société secrète s’impliquant au sein du gouvernement, des clubs underground, etc. Ce monde fictif nous rejoint au point qu’on se laisser prendre par le mythe vampirique créé par Josy-Anne Brousseau.