adef00d6

 

Barcelone aujourd’hui. Marta Vives, érudite et jeune assistante de l’avocat Marcos Solana, cherche à éclaircir la mort mystérieuse d’un riche Barcelonais, retrouvé exsangue. Au fil de ses recherches, Marta va s’immerger dans le passé, côtoyer des forces obscures et revivre l’affrontement qui a opposé sa famille pendant des siècles à une autre vieille lignée catalane : les Masdéu. Parallèlement, nous suivons le parcours d’un vampire, inquiétant narrateur surgi des bas-fonds de la Barcelone médiévale et dont la silhouette reparaît aux épisodes marquants de l’histoire de cette ville rebelle, voire révolutionnaire, du Moyen Âge à nos jours : l’Inquisition, les différentes étapes du développement urbain, le siège de la cité en 1714, Gaudí, les anarchistes, la guerre civile...



Marta et cet être maudit, le héros véritable, nous accompagnent dans cette incursion fascinante au coeur de la capitale catalane bâtie sur nombre de cimetières et où se livre un combat ancestral. S’il emprunte au fantastique et au genre criminel, ce récit est par-dessus tout l’aventure, l’épopée d’une ville.


Marta Vives, jeune stagiaire d'un cabinet d'avocats, brillante universitaire bardée de diplômes, mène l'enquête sur la mort d'un riche barcelonais retrouvé exsangue. Elle mène aussi une investigation personnelle qui la mène dans les entrailles de Barcelone aussi bien au niveau historique qu'architectural. Parallèlement à ce premier récit, l'auteur dépeint le parcours d'un vampire, lui aussi barcelonais, de sa naissance au Moyen Age dans un lupanar glauque à la mort de sa mère pour faits de sorcellerie, la prise en compte de sa nature vampirique à son voyage à travers les siècles, toujours attaché à Barcelone qu'il voit se transformer car ici c'est bien Barcelone le personnage principal, l'héroïne centrale. Ne venez pas chercher chez Ledesma de l'horreur, du sang et du sensationnel. C'est parce que le vampire traverse les siècle que l'auteur se sert de cette figure classique des romans d'horreur. Mais il lui peaufine un profil presque sympathique, bien loin du monstre de Transylvanie. En navigant entre le passé et le présent, Ledesma montre le caractère immuable de l'opposition entre le Bien et le Mal, l'emprise de la foi sur le destin des hommes et d'une ville.