Mademoiselle Christina de Eliade Mircea

 

Mademoiselle Christina vient tout droit du folklore roumain et tient de toute évidence une place à part dans l'oeuvre du célèbre indianiste et grand spécialiste du fantastique, Mircea Eliade. C'est une histoire de vampires dans un monde en proie au blasphème ; pour l'exorciser un jeune homme tue par deux fois le vampire en lui transperçant le coeur avec un pieu en fer. Le dialogue entre le monde des morts et celui des vivants n'est pas éphémère. Par le caractère fulgurant des expériences extatiques et par le rituel des initiations, il est permanent et généralisé à travers une véritable stratégie de la terreur. Les deux camps se livrent un siège sans merci dans une sorte de "western danubien", à ceci près que les belligérants se disputent non des fortunes mais des âmes, et que leurs armes ne sont pas des armes classiques, mais des rituels magiques.