Dissertation sur les vampires 1751 de Dom Augustin Calmet

 

« Vampire, Wampire, Oupire et Upire, n. et f. Les Vampires sont une sorte de revenants qu'on dit infester la Hongrie, la Moravie, la Bohême, etc. Ce sont des gens qui sont morts depuis longtemps et qui reparaissent, se font voir, marchent, parlent, sucent le sang des vivants, en sorte que ceux-ci s'exténuent à vue d'oeil, au lieu que les cadavres, comme des sangsues, se remplissent de sang en telle abondance qu'on le voit sortir par les conduits et même par les pores. Pour se délivrer des Vampires, on les exhume, on leur coupe la tête, on leur perce le coeur, on les empale, on les brûle. »

Dictionnaire de Trévoux (1771), tome VIII
Cet ouvrage, rédigé par un bénédictin érudit, renferme tout ce qui se disait et s'imprimait au début du XVIIIe siècle sur les Vampires. C'est la toile de fond du mythe vampirique.