Dracula de Elizabeth Miller

La redécouverte de la légende est l'œuvre de Bram Stoker.


Son Dracula (1887) reste un mythe moderne, teinté de romantisme macabre, créé à l'époque victorienne, éloigné de sa source d'inspiration ou du filon populaire (les "vrais" vampires). Stoker a choisi le nom de Dracula pour sa sonorité. Il n'était pas loin du patronyme du prince dont le père, Vlad Dracul, portait les armes de l'Ordre Occidental du Dragon (drac : diable, en roumain). Revu et corrigé depuis le début du siècle par le cinéma (Murnau, Bela Lugosi, Christopher Lee, Francis Ford Coppola) et aujourd'hui par la science-fiction et la bande dessinée, le mythe de Dracula a quelque chose en plus : il sublime deux tabous, le sang et le sexe.


Histoire, légende, mythe, trois raisons suffisantes pour faire un ouvrage richement illustré de documents rarissimes.