Le Vampirisme et ses Formes dans les Lettres et les Arts

 

Le Vampirisme et ses Formes dans les Lettres et les Arts


L’Harmattan 2009, Natalie Noyaret ed., 276 pages, 24,50 euros


Présentation :


« Dérivé d’une figure qui hante l’imaginaire humain depuis plus de deux siècles, le vampirisme s’est laissé définir comme étant ce transfert d’énergie vitale d’un être à un autre, qui associe le sang, le sexe et la mort, et constitue la forme ultime de la domination ou du parasitisme.
Fruit d’une récente recherche collective menée sur le mode de la transdisciplinarité, le présent ouvrage invite tout d’abord son lecteur à reconsidérer les origines et les fondements du vampirisme et à revisiter la riche tradition littéraire qui s’y rattache, pour lui proposer ensuite une large exploration des formes et des dimensions que le phénomène a pu revêtir dans les littératures et les arts - musique et cinéma en l’occurrence - jusqu’à aujourd’hui, avec une attention toute particulière sur le processus de vampirisation en lui-même et ses effets.
En même temps qu’il dévoile quelques-uns des ressorts de la création littéraire et artistique, cet ouvrage engage à réfléchir sur la teneur de notre relation à l’Autre, et de notre rapport à la réalité.
Natalie Noyaret, agrégée d’espagnol, est maître de conférences à l’Université de Nantes. Spécialiste en littérature espagnole contemporaine, elle consacre plus précisément sa recherche au roman espagnol qui s’écrit depuis la transition. »


Sommaire :


Natalie NOYARET : Présentation
I. RETOUR AUX PARADIGMES : LE VAMPIRE ET LE SANG
Michel P. BAJON, Les métamorphoses du vampire ou les avatars d’une bestiole
Maryse RENAUD, Le cannibale, vampire du Nouveau Monde ?
Jacques A. GILBERT, Le modèle du sang : une économie de la damnation
II. LE VAMPIRISME EN LITTERATURE : DES ORIGINES A AUJOURD’HUI
Jean MARIGNY, Vampires et vampirisme à travers les formes et les genres littéraires
III. LE VAMPIRISME A L’ŒUVRE : LITTERATURE, MUSIQUE, CINEMA
Natalie NOYARET, Les visages du vampirisme dans l’œuvre de Gustavo Martín Garzo
Pascale DENANCE, Le sujet exsangue : aspirations identitaires dans The Portrait of a Lady de Henry James
Lauric GUILLAUD, Euphémisation du vampire : le vampirisme psychique dans Le Parasite (1894) d’Arthur Conan Doyle et La Maison du vampire (1907) de G. S. Viereck
Hervé LAGOGUEY, Les vampires psychiques de Philip K. Dick, écrivain de science-fiction
Laurent AUBAGUE, Ce que "sucent" les vampires dans la littérature mexicaine des années 1970
Jean-Marie LASSUS, Vampirisme et intertextualité dans Nocturne du Chili (2000) de Roberto Bolaño
Rodolphe DALLE, Hervé Guibert ou la littérature épidémique. Régénérescence de l’œuvre et miroitements du sujet. La vampirisation du modèle épique chez Hervé Guibert
Édith VANEL, "Le monstre-qui-ne-peut-être" : absorption, fusion et transfusion. Les rapports entre musique et littérature vus par la critique littéraire à l’époque symboliste
Pascal TERRIEN, Phénomènes de vampirisme et de vampirisation dans les Folk Songs, La Sequenza III et O King, de Luciano Berio
Gilles MENEGALDO, La représentation du corps vampirique et vampirisé dans Horror of Dracula (1958) de Terence Fisher
Nadège ROLLAND, De l’image vampirisée à l’image vampire : le tourment d’un cinéaste