Pulsions de Lynn Erickson

 

Une irrésistible pulsion l'avait poussé, dès la nuit venue, à quitter son refuge. Et c'est vers Central Park, où abondait les proies faciles, qu'il s'était alors dirigé, presque mécaniquement. Une fois de plus - de trop -, Manuel Rivera y Aguilar brûlait de sentir couler dans sa gorge l'élixir de jouvence qui, depuis plus de cinq siècles, le maintenait en vie... S'approchant d'un fourré, il entendit des cris étouffés. Une femme, que deux agresseurs tentaient de plaquer au sol, se débattait avec vigueur. N'écoutant que son instinct, Manuel bondit sur l'un des hommes, le souleva sans vergogne et le propulsa à quelques mètres de là. Quant à son complice, il n'eut pas le temps de revenir de sa surprise que, déjà, Manuel l'agrippait par les épaules et plantait ses dents à la base de son cou... Ensuite, tout alla très vite. Après avoir lâché le brigand, qui s'effondra inanimé dans le buisson, Manuel se pencha vers la jeune femme et, sans plus réfléchir, la souleva et l'emporta dans ses bras puissants.