24 mai 2012

Du Sang pour Manitou DE Graham Masterton

10


New York est ravagée par une étrange et terrible épidémie, face à laquelle la médecine semble impuissante. Les victimes succombent toutes à un dérèglement sanguin. Elles n’arrivent plus à ingérer d’aliments solides, deviennent hypersensibles à la lumière du jour, et sont prises d’une irrésistible envie de boire du sang humain. Tandis que la panique gagne la ville, Harry Erskine, le célèbre médium, décide d’entrer dans un royaume ténébreux situé à mi-chemin entre le monde des morts et celui des vivants et d’avoir recours, pour sauver les habitants, aux grands esprits des Amérindiens. Malheureusement pour lui, tous les esprits n’ont pas pardonné à l’homme blanc !

Dans ce roman Masterton reprend son premier héros Harry Erskine (Manitou, 1976) qui combat pour la quatrième fois Misquamacus, le très puissant homme-médecine sioux, qui hait toujours autant ceux qui ne sont pas indiens.

Cette fois il utilise, pour sa vengeance, des vampires venus de Roumanie.

 

PARUTION BRAGELONNE MAI 2007

 

Posté par Lady Nini à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


21 mai 2012

Pourquoi moi ? de Kimberly Pauley

couv64211307


Mina s'apprête à fêter son seizième anniversaire quand ses parents lui annoncent la catastrophe du siècle : ils sont tous les deux des vampires. Et, franchement, vampire, c est très surfait. Après tout, ils doivent gagner leur non-vie comme tout le monde et n'ont aucun super pouvoir. Mais il y a pire : Mina doit choisir si elle veut rester humaine et renoncer à tout contact avec sa famille ou si elle veut devenir un vampire et quitter son lycée et sa meilleure amie pour toujours. Cruel dilemme ! Une chose est sûre : boire du sang, quand même... c'est répugnant, non ?


Présentation de l’éditeur

Pourquoi ma vie est un drame:

1 - Mes parents sont des monstres. Je sais, on dit tous ça, au lycée. Mais les miens sont de vrais monstres buveurs de sang: ce sont des vampires.

2 - Comme si les cours ne suffisaient pas à mon malheur, il faut en plus que je me tape une série de conférences sur la culture vampirique avec une bande de cinglés qui rêvent de boire du sang.

3 - Le comble, c'est que je suis parfaitement incapable d'aligner deux phrases cohérentes devant des garçons sexy. (Surtout Nathan. Il doit penser que j'ai un trouble du langage ou un truc comme ça.)

4 - Et je n'ai pas le droit de parler de tout ça à Serena, ma meilleure amie.

5 - Mais le pire du pire dans mon drame, c'est que le monde entier va savoir ce qui est arrivé quand mes parents m'ont obligée à décider si je voulais ou non devenir moi aussi un vampire! Je vous en prie, ne lisez pas ce livre. C'est juste trop gênant.

 

parution fevrier 2012

Posté par Lady Nini à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mai 2012

La Canine impériale de Studio Lou Petitou, Pierre Charmoz

couv imperiale_p1_bd

Vampires en folie dans le Paris du second Empire

1853. Monsieur et madame Badinguet sont à peine installés aux Tuileries que le pavé parisien regorge de cadavres exsangues. Vidocq et Renan mènent l’enquête, secondés par Prosper Enfantin, les saint-simoniens et l’énigmatique Van Helse. Sans oublier Anaïs, Élisabeth et la marquise de Las Maresmas, bien décidées à en remontrer aux hommes pour l’efficacité de la chasse anti-V. Nos vaillants détectives devront affronter de terribles non-morts : Ninnah et Jonathan, les Américains du Vampire de Wall Street; l’ignoble Hochepot, un protégé de Morny; et l’archivampire Torquème, un exorciste dévoyé qui ne craint ni l’ail ni les crucifix.
Dans cette fresque historique épatante, le lecteur croisera la route du cabaretier Mimile, de sa mère Minette la bouquetière octogénaire, ainsi que du sombre Al-Qâsim, adepte de Tôt-Draa, la divinité chauve-souris. Toute une foule de personnages habite le récit: le zouave Jacob; les clochards Peau-de-Lapin, Vingt-Sous et Bouche-Trou; l’énigmatique professeur Rongne; la céleste soeur Léonice; la délicieuse Pauline, adepte de la tatane normande; le jeune Peabody, qui découvre les charmes de la capitale; le prêtre interdit Lardennais, ancien compagnon de séminaire de Renan...



20 avril 2012

Noces De Sang À Bucarest de Rémi Boyer

couv Noces de Sang


Avec Noces de Sang à Bucarest, Rémi Boyer nous propose sa première incursion dans le domaine du roman populaire. Un roman fortement imprégné par une culture de « confluences », brassant à la fois l’ésotérisme et les arts surréalistes. Et le résultat est étonnant  : Quels lourds secrets renferment les sulfureuses Chroniques Draconiques, ouvrage dont la détention coûtera la vie à plusieurs moines roumains ? L’Ordre du Dragon, dans lequel s’étaient illustrés plusieurs membres de la famille des Vlad Tepes, a t-il survécu jusqu’à nos jours ? Quel est son lien avec la très respectable Société d’Etudes Dracula ? Quel rôle joue dans cette affaire La Confrérie des Sœurs de Maria-Magdalena, réputée par la violence de ses participantes, violence teintée d’un érotisme sauvage ? Et quels mystères se cachent à Bucarest dans les souterrains du Palais de la Démesure de feu Ceausescu ?
Max et Roman, les deux agents très spéciaux de ce thriller, nous apprendrons que le Mythe du Vampire flirte désormais avec une bien inquiétante éternité et que ses nombreuses facettes sont loin d’avoir été toutes explorées.

 

 

Posté par Lady Nini à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mars 2012

Varney le Vampire ou le Festin de Sang...

67469064

Varney le Vampire ou le Festin de Sang de James Malcolm Rymer / Thomas Preskett Prest (1846)

 

Le grand-guignol ( Le qualificatif de Grand Guignol (adjectif grand-guignolesque) s'applique aux divertissements basés sur un spectacle d'horreurs macabres et sanguinolentes. Le terme est devenu péjoratif et désigne désormais, plus généralement, des situations exagérées, abusant d'effets spectaculaires démesurés. ) sanguinolent fait son apparition en 1846 avec « Varney le Vampire », imposant roman-feuilleton attribué à James Malcolm Rymer. Haro sur les jeunes vierges effarouchées et les cimetières envahis de brume…


Ces deux auteurs dont on en sait quasiment rien, se sont vus tour à tour attribuer la paternité du fameux Penny Dreadful Varney The Vampyre or The Feast of Blood (Varney le vampire ou le festin de sang) qui connut un grand succès lors de sa parution en feuilleton au XIXe siècle (circa 1847), et qui passe pour avoir influencé de nombreux auteurs comme Bram Stoker, le créateur de Dracula, pour ne citer que le plus connu. Le long roman (plus de 237 chapitres) qu’est devenu Varney est désormais une rareté et il est introuvable en français.

 

varney

 


29 mars 2012

collection Frisson chez Sirius

 Picnik collage

 

Les plus grands textes vampiriques compilés pour la première fois dans une série de poche, avec un appareil critique établi par un spécialiste. Une sélection des uvres majeures qui ont contribué à façonner l imagerie populaire du seigneur de la nuit et à forger sa légende !

 

Tome 1 : le vampyre de John William Polidori (parution le 24 aout 2011)

9782744317460FS

Cologny, au bord du lac Léman, 1816. Lors d'un orageux soir d'été, une gothique compagnie se lance le défi d'écrire une histoire fantastique : Mary Shelley, Lord Byron et John William Polidori viennent d'entrer dans la légende en donnant naissance à Frankenstein et à l'ancêtre d'un certain comte Dracula... précédés par un poète anglais, John Stagg, auteur en 1810 d'un poème intitulé TheVampyre, et resté inédit en français jusqu'à aujourd'hui. En 1819, un auteur inconnu publie Lord Ruthwen ou Les Vampires, et reprend le personnage de Lord Aubrey, laissé pour mort par John William Polidori à la fin de son roman Le Vampyre, une légende. On murmure qu'il s'agit de Charles Nodier, écrivain fantasque à la multiple vie de poète, de diplomate et d'icône du romantisme... Mais celui-ci s'en prétend seulement le préfacier : presque deux siècles plus tard, le mystère plane encore. Car comme les vampires, en littérature le mystère est parfois éternel...

 

Tome 2 : La femme vampire d’Ernst Theodor Wilhelm (E.T.A) Hoffman  suivi de La Guzla de Prosper Mérimée (parution octobre 2011)

72dcbc21b16558b382cfeab454d3c

« Le comte Hypolite était revenu exprès d’un voyage lointain pour prendre possession du riche héritage de son père, qui venait de mourir. Le château patrimonial était situé dans la contrée la plus riante, et les revenus des terres adjacentes pouvaient amplement fournir aux embellissements les plus dispendieux. 
Or, le comte résolut de réaliser et de faire revivre à ses yeux tout ce qui avait, en ce genre, frappé le plus vivement son attention dans ses voyages, principalement en Angleterre, c’est-à-dire tout ce qui pouvait se faire de plus somptueux, de plus attrayant et de meilleur goût. (…) Il se trouvait précisément un matin assis devant sa table de travail, occupé d’esquisser le dessin d’un nouveau corps de bâtiment, lorsqu’une vieille baronne, parente éloignée de son père, se fit annoncer. » 
Mais la baronne n’est pas vieille, et sa beauté fort dangereuse… 
Cette nouvelle est accompagnée d’une supercherie célèbre que Mérimée fait paraître, en 1827, sous l’anonymat, La Guzla, des poésies illyriques recueillies dans la Dalmatie, la Croatie et l’Herzégovine, et où il est question de vampires !

 

Tome 3 : La Famille Vourdalak d’Alexei Tolstoï,  Histoire de la dame pâle d’Alexandre Dumas,  La Baronne trépassée de Ponson du Terrail

38202a45fe7a49e66526f3f09d113

LA FAMILLE DU VOURDALAK 
En 1815, lors d’une soirée entre gens de la haute société, le Marquis d’Urfé raconte l’histoire macabre qu’il a personnellement vécu une cinquantaine d’années plus tôt : sa rencontre avec une famille de paysans serbes sous la menace d’un vourdalak. En effet, le vourdalak ne s’en prend qu’à ses proches… 


HISTOIRE DE LA DAME PALE 
« Je suis Polonaise, née à Sandomir, c’est-à-dire dans un pays où les légendes deviennent des articles de foi, où nous croyons à nos traditions de famille autant, plus peut-être qu’à l’Evangile. Pas un de nos châteaux qui n’ait son spectre, pas une de nos 
chaumières qui n’ait son esprit familier. » Hedwige va devenir l’enjeu de la lutte et de la haine à mort des deux frères ennemis. 
Car l’un des deux est un vampire… 


LA BARONNE TREPASSEE 
À la suite d’un pari qu’il a perdu, Hector de Nossac devient durant vingt-quatre heures l’esclave d’une femme qui fut sa maîtresse. 
Celle-ci vient réclamer son dû le soir des noces du baron. Sa jeune épouse disparaît. Est-elle morte, est-elle vivante ? Est-ce son spectre qui hante les cimetières ? Est-elle ce vampire qui trouble les nuits du baron de Nossac ? 
Piège, machination, épouvante, telle est l’atmosphère de cet ouvrage paru en 1852.

 


Tome 4 : Le vampire d' Alexandre Dumas (parution 11 janvier 2012)

41XCURIYNML


Des voyageurs attardés se replient de nuit vers le château espagnol de Tormenar, de sinistre réputation. Parmi eux, Juana, partie retrouver l'homme qu'elle aime, et Gilbert de Tiffauges, gentilhomme breton. Une goule travestie en mauresque surveille la scène. Dans le château vide, lord Ruthwen rejoint les voyageurs; mais le fiancé de Juana n'est pas au rendez-vous. Gilbert le découvre mort, un peu plus tard. Puis c'est le tour de Juana, et Gilbert frappe de son épée Ruthwen qui sort de la chambre où elle agonise. Convaincu malgré tout de l'innocence de l'homme qui dit être allé lui aussi au secours de Juana, Gilbert accomplit ses dernières volontés : il ne sera pas enseveli mais exposé aux rayons de la lune. Laissé seul, le mort se redresse et déploie ses ailes de chauve-souris...

 

 Tome 5 : Le vampire fantaisie mordante (parution 14 mars 2012)

41MT57lVgjL

 

Angelo de Sorr était-il un vrai vampire ? C'est en tous cas la rumeur qu'il s'ingénia à propager, en disparaissant dans un précipice lors d'une randonnée... puis réapparaissant dans une soirée mondaine, vêtu d'une cape noire ! Son Vampire, loin du roman fantaisiste, emprunte à Prosper Mérimée et à Guy de Maupassant une atmosphère lourde et chargée d'émotions : devant l'âtre, à la lumière d'une flambée, dans une auberge isolée des montagnes pyrénéennes, trois hommes échangent sur la destinée d'une femme très belle, emportée par la chagrin... Qui sont ces hommes ? La trop séduisante Valérie est-elle réellement morte, et les morsures bientôt arborées par le bel Horatio ont-elles pour origine la rage de son chien, ainsi qu'il le prétend ?

Posté par Lady Nini à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2012

la soif primordiale de Pablo de Santis

9782864248545

 

Dans la Buenos Aires des années 50, à l'ombre de la dictature, Santiago, un jeune provincial réparateur de machines à écrire, se retrouve par hasard responsable de la rubrique ésotérique du journal où il travaille et informateur du ministère de l'Occulte, organisme officiel chargé de la recherche sur ces thèmes et les vérités qu'ils recouvrent. Malgré son scepticisme à l'égard du surnaturel, Santiago assiste à une rencontre de spécialistes des superstitions, y est témoin d'un meurtre et mis en contact avec "les antiquaires", des êtres extraordinaires qui vivent dans la pénombre entourés d'objets anciens, vendent de vieux livres et sont la proie d'une soif primordiale, celle du sang.
Le hasard ou le destin, mais surtout un étrange amour, puissant et troublant, amènera Santiago à ne plus résister à cette soif et il devra alors chercher à survivre, peut-être pour l'éternité, dans un monde hostile.

 

Editions Métailié (23 février 2012)

Posté par Lady Nini à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mars 2012

Quadruple Assassinat dans la rue de la Morgue de Cécile Duquenne

9782364751255-723x1024

Népomucène, préposé à la Morgue, mène une vie tranquille et nocturne en compagnie de Bob, vampire d’environ 150 ans d’âge. Lorsqu’il manque devenir la cinquième victime d’un mystérieux assassin, son ami de longue date mène l’enquête. L’immortel est certain qu’une autre créature surnaturelle a commis le massacre.
Ainsi commencent les aventures des Nécrophiles anonymes.

parution 2012 Éditions Voy'el

04 mars 2012

Vampires d’une nuit de printemps de Lia Vilore

412vjvncAUL

Cher journal,
 
Désormais, mon nom est Fáil, Lía Fáil, et je suis un vampire. 
Sans déconner ?
Punaise de pouvoir idiot, et tu réponds à l’écrit en prime ! 
Ben, depuis le temps, je sais que tu ne sais pas t’empêcher d’écrire tes tracas alors…
Ouais… pas faux…
Alors, vas-y, raconte…
En décembre dernier, je suis devenue un vrai vampire du genre « Kit complet sans les petits inconvénients ». Avec le sexy garde-du-corps écossais en prime. 
Tu vas en faire des envieuses ! 
Ouais… surtout qu’à l’heure qu’il est, c’est le seul à ne pas vouloir ma tête pour un crime que je n’ai pas commis !
Qui est ? 
Toute ma nouvelle famille m’accuse d’avoir assassiné notre Maître, celui qui m’a créée. Mais je te jure : j’ai rien fait !  
Ça me rappelle quelque chose…
M’en parle pas !

___


Bourré de références cinématographiques, de traits d’humour et de rebondissements, l’auteur nous propose de suivre les pas de son héroïne, Lia Fáil, dans une enquête qui lui permet de vivre maintes péripéties. un récit moderne et original, teinté d’humour pour le moins mordant!

 

parution mai 2012

Posté par Lady Nini à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 janvier 2012

Nosferas d’Ulrike Schweikert

nosferas-511382-250-400

 

Dispersés dans toute l’Europe, les six derniers clans de vampires sont sous la même menace : leur disparition progressive. Les clans décident donc de surmonter leurs désaccords et de s’associer pour leur survie. Un jeune représentant de chaque communauté est envoyé à la prestigieuse école Domus Aurea, à Rome, pour y développer pouvoirs et connaissances. Alisa, Ivy, Luciano, Malcolm, Latona et Franz Leopold se retrouvent donc à partager les mêmes cours, la nuit, et à dormir dans des sarcophages de pierre le jour. Alliances secrètes, liaisons interdites et trahisons font vite rage au sein de ce petit groupe ultraselect. Mais Alisa et les autres doivent bientôt faire face à un danger plus grand qu’une simple rivalité : le Cercle des Masques Rouges, une société secrète dirigée par le cardinal de Rome, s’est donné pour mission d’anéantir tous les vampires…

 

parution février 2012

Posté par Lady Nini à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,