06 avril 2011

Le livre des Vampires de Manuela Dunn Mascetti

Le livre des Vampires de Manuela Dunn Mascetti

 

S'inspirant de tous les mythes et légendes collectés, au sein d'innombrables cultures, sur plusieurs milliers d'années, "Le Livre des Vampires" offre un fascinant panorama, haut en couleur et... en précieuses recommendations, des contes, traditions, "rapports", chroniques et documents de toutes sortes qui témoignent des terribles agissements inputés au cours des siècles à ces si justement redoutés anges de la Mort.


Puisant aux origines du phénomène, cette remarquable encyclopédie, fort bien informée et non dénuée d'humour, révèle tout des rituels secrets, des charmes et des pouvoirs de ces "monstres": leurs particularités physiques, leurs atours, l'impressionnant processus de transformation qui les mène de l'homme à l'être surnaturel, le répertoire exhaustif de leurs besoins, désirs, exigences...


Véritable odyssée menant le lecteur au coeur des méandres les plus obscurs de l'âme (damnée) de ces ombres sanguinaires, "Le Livre des Vampires" fournit aux esprits aventureux l'occasion d'approcher Dracula et ses émules... et de revenir sains et saufs de leur frémissant voyage! Comment les identifier, les affronter, déjouer leurs pièges, s'en prémunir et, enfin, les exterminer, en se référant au fabuleux inventaire des antidotes éprouvés: crucifix, pieux, miroirs et autres gousses d'ail...


Superbement illustré de 200 peintures et photographies en couleurs parmi les plus surprenantes et les plus évocatrices jamais parues, cet ouvrage se révèle aussi fascinant - et parfois aussi délicieusement pervers - que les infâmes créatures dont il dresse le portrait. A déguster...

 

Posté par Lady Nini à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Le livre des vampires de Jacques Sirgent

Le livre des vampires de Jacques Sirgent

 

Non-mort et non-vivant, immortel, nécromancien, maîtres des éléments dévastateurs et des créatures inférieures, capable d'apparaître et de disparaître à sa guise, assoiffé de sang humain, invisible dans les miroirs, allergique à tout lieu saint et à tout objet sacré, le vampire concentre tant de fantasmes, tabous et phobies qu'il est bien un prince des ténèbres, un surhomme maudit qui ne cesse depuis l'Antiquité d'alimenter mythes et fictions, tout en conservant un inexplicable pouvoir de fascination et d'admiration mais est-ce vraiment contradictoire ? Fondateur du Musée des vampires, Jacques Sirgent invite le lecteur à une passionnante visite historique, mythologique, sociale et littéraire du phénomène des vampires, de Vlad Tepes Dracul à Bram Stoker, du vampirisme contemporain au cinéma des vampires, dans un ballet d'érudition jusqu'alors inédit.

 

Posté par Lady Nini à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le culte du vampire aujourd'hui par Jean-Paul Bourre

Le culte du vampire aujourd'hui par Jean-Paul Bourre

Le culte du vampire aujourd'hui par Jean-Paul Bourre




Les vampires existent... Ils n'appartiennent pas seulement aux anciennes légendes de Transylvanie. En France, comme à l'étranger, des sectes étranges pratiquent le culte du vampire, rendant hommage à Vlad Drakul, prince des ténèbres. Elles perpétuent de mystérieux rituels d'alliance avec les puissances de la nuit... De Venise aux montagnes des Carpathes, Jean-Paul Bourre raconte sa propre aventure, à la recherche de ceux qu'il appelle les "Seigneurs Noirs". Pour de nombreuses sectes, le château de Dracula, à Cuerta-de-Arges, est l'un des hauts lieux du vampirisme contemporain, une sorte de Katmandou de la magie rouge. Jadis, sur ces hauteurs, des princes farouches pratiquaient la terrible alchimie du sang et de la mort. Aujourd'hui, Dracula vit encore. Il est l'anti-Dieu prévu pour la fin des temps. L'auteur, à la suite d'un périple fantastique au pays de l'épouvante, révèle la nature réelle du vampirisme: la quête de l'immortalité.

 

Le B A -Ba Des Vampires de Ronecker Jean-Paul

Le B A -Ba Des Vampires de Ronecker Jean-Paul

Vampires !

Si ce mot n'évoque plus aujourd'hui que des terreurs de salles obscures, il n'en éveille pas moins en nous l'écho de peurs ancestrales toujours tapies au plus profond de notre être. C'est que le vampire incarne la mort hideuse qui nous guette sans relâche. Cette peur explique l'universalité du mythe des suceurs de sang de nos légendes. Le thème des vampires est, en effet, connu partout dans le monde. Les traditions populaires en font foi.

Ce B.A.-BA des vampires se veut, en quelque sorte, une réhabilitation du mythe face aux déformations que lui font subir, non seulement, la littérature et le cinéma, mais aussi quelques auteurs mal informés. Les créatures de la nuit évoquées dans ces pages surprendront peut-être le lecteur, car elles ne ressemblent pas beaucoup au comte Dracula, qui n'est lui-même qu'une copie ridicule, bien qu'il représente de nos jours l'archétype du vampire aux yeux du public ignorant. Ce livre veut présenter le vampire originel, revenu à sa force brute et archaïque. Celui-là, il ne se transforme pas en chauve-souris, il ne suce pas toujours le sang, ou ne s'en contente pas seulement. La mort, hideuse et dévorante, rôde à chaque détour. Autour de cette idée maîtresse, autour de la croyance en une vie posthume, s'articule le mythe du vampire.

 

Posté par Lady Nini à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 avril 2011

La voie du dragon ou la revelation du vampire de Pascal Viroux

9782844541239fs_5c5b33

 

La voie du dragon ou la revelation du vampire - Pascal Viroux

 

De tous les monstres qui hantent nos cauchemars, le vampire est certainement le plus fascinant, mais aussi le plus énigmatique.
Si tout, ou presque, semble avoir été dit sur leurs mœurs et leurs méfaits, il restait à découvrir leur véritable nature et plus encore, le sens réel de leur nécessité. Jamais, jusqu'à présent, on ne s'était véritablement penché sur les règles étroites qui délimitent l'action du vampire (ses besoins, ses craintes, ses métamorphoses). Jamais on ne s'était interrogé sur les causes de la soudaine apparition de ces étranges revenants dans l'Europe du début du XIIe siècle.
Jamais n'avaient été étudiés en profondeur les rapports officiels et les témoignages ayant trait à l'infestation des vampires ; comme jamais on n'avait cherché à savoir ce que ces derniers pouvaient nous apprendre. C'est aujourd'hui chose faite. Reprenant, avec la rigueur qu'on lui connaît, tout ce que l'on sait à propos des vampires, Pascal Viroux nous dresse avec talent le tableau de leur réalité.
Et l'on s'aperçoit alors que derrière le spectaculaire macabre, authentique ou fabriqué, qui drape ordinairement Dracula d'une cape sanglante, se cache un des secrets fondamentaux de l'humanité. Toutefois l'auteur ne saurait s'en tenir là ! Après avoir décrypté le sens caché des mythes, il nous entraîne au cœur même du mystère de la mort. Ouvrant toutes grandes les portes de l'au-delà, il lance le défi le plus fabuleux jamais adressé à l'homme libre : la conquête de l'immortalité.
Et pour ponctuer son propos d'une ultime découverte, il nous invite à lire " Les Vampires de Medwegya ", le récit inédit d'une enquête criminelle absolument authentique concernant une épidémie de vampirisme qui, entre 1727 et 1732, passionna l'Europe entière.

 


La fiction vampirique, de la «xénophobie» de Bram Stoker au «mysticisme» d'Anne Rice

La fiction vampirique ...

La fiction vampirique, de la «xénophobie» de Bram Stoker au «mysticisme» d'Anne Rice

Auteur : e.paquette

 

Les vampires les plus populaires de la littérature de fiction, sous la plume de Bram Stoker ou d'Anne Rice, subissent l'impact de la postmodernité. Les changements qui affectent le domaine religieux permettent maintenant de considérer les vampires comme des objets religieux à part entière. En effet, l'altérité qu'ils incarnent, pour menaçante qu'elle ait pu paraître durant la modernité, est en quelque sorte devenue objet de culte, de fascination et de ritualisation. Le rôle du cinéma dans cette transition ne peut pas être négligé. Cependant, c'est la romancière Anne Rice qui fait entrer de plein pied les vampires dans la postmodernité. En leur prêtant une voix et des désirs humains, sans atténuer d'aucune façon leur caractère surnaturel, elle rend les vampires sympathiques. Les caractéristiques attribuées à ces personnages font d'eux des êtres intenses, immenses et, la plupart du temps... politiquement corrects.

 

La fascination des vampires de Jean Marigny

f9cc7a71

 

Avec le succès récent de la tétralogie Twilight de l'Américaine Stephenie Meyer et du premier film qu’elle a inspiré, les vampires sont de nouveau sous les feux de la rampe.


Depuis plus d’un siècle, Dracula et ses semblables sont omniprésents dans la littérature et le cinéma fantastiques, fascinant un public de plus en plus nombreux et de plus en plus diversifié, à tel point que l’on peut parler aujourd’hui d’un véritable mythe des temps modernes.


Le but de ces 50 questions est de s’interroger sur les origines lointaines de ce mythe afin de mieux comprendre pourquoi et comment il est devenu l’un des grands thèmes de l’imaginaire contemporain : qu’est-ce qu’un vampire ? d’où vient-il ? comment est-il entré dans la littérature moderne ? pourquoi est-il devenu aujourd’hui l’un des thèmes récurrents du cinéma fantastique ? pourquoi, enfin, les vampires sont-ils toujours aussi fascinants dans un monde devenu rationaliste ?

 

 

Posté par Lady Nini à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

la comtesse sanglante de valentine penrose

la comtesse sanglante de valentine penrose

 

La France a eu Gilles de Rais, la Hongrie Erzsébet Bathory.

Avec un grand talent d'écrivain, Valentine Penrose fait revivre cette histoire de sang, de mort et de délire.

Son livre ne nous fait pas seulement pénétrer dans les sinistres chambres de torture où périrent peut-être plus de six cents jeunes filles. Il ne nous montre pas seulement les malheureuses, nues et torturées. Et nous n'assistons pas seulement à ces hallucinantes scènes de démence au cours desquelles Erzsébet Bathory, aidée par de grimaçantes sorcières tortionnaires, hurle de volupté, tandis que sur ses épaules coule le sang encore chaud de ses jeunes et belles victimes.

Valentine Penrose s'est penchée sur ce gouffre qu'est l'âme de son effroyable héroïne, sur cette âme obscure, tragique, possédée.

 

Posté par Lady Nini à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

La Bible Dracula : dictionnaire du vampire d' Alain Pozzuoli

La Bible Dracula : dictionnaire du vampire d' Alain Pozzuoli

 

La Bible Dracula : le dictionnaire du vampire d' Alain Pozzuoli


Tout ce qu'il faut savoir sur les vampires en général et sur le mythe de Dracula en particulier.
Au fil des décennies, le personnage de Dracula, fabuleuse création de l'écrivain Bram Stoker, est devenu une véritable icône de la culture populaire. Personnage archétypal du vampire, il est l’incarnation des deux plus grands fantasmes de l'humanité : l'immortalité et la séduction absolue.
Aujourd'hui encore, Dracula fascine car Dracula est un libre penseur qui vit selon ses propres codes sans se référer aux lois. Quand les autres vivent en troupeaux, lui affirme, du haut de sa superbe, sa solitude millénaire. Cet ouvrage analyse tout ce qui a fait sa gloire : depuis sa première incarnation à l'écran dans le Nosferatu de Murnau en 1922 jusqu'aux grandes figures charismatiques du 7ème Art qui l'ont incarné comme Christopher Lee, Klaus Kinski ou Gary Oldman en passant par les pays marqués par le passage du vampire et l'univers de son génial créateur, Bram Stoker, sans qui l'image du vampire que nous connaissons aujourd'hui n'existerait pas.

 

 

parution 22 fevrier 2010

L'Enigme Des Vampires de Jean Markale

L'Enigme Des Vampires de Jean Markale

 

Quand on prononce le mot « vampire », une image vient aussitôt à l'esprit : celle de Dracula penché sur sa victime, un sourire cruel aux lèvres. Mondialement cette vision s'est imposé peu à peu dans la littérature, et plus tard au cinéma, grâce aux pages de Byron, Nordier, Sheridan, Le Fann, Jules Verne et surtout celles du célèbre roman de l'Irlandais Bram Stocker en 1897.

Mais l'énigme des vampires dépasse largement le cadre de ces évocations. Elle remonte très loin dans le temps. En effet, si l'Histoire nous a laissé le souvenir d'un Dracula d'épouvante, ce Vlad l'Empaleur, sanguinaire seigneur de Transylvanie au XVe siècle, si la funeste comtesse Bathory n'imaginait pouvoir survivre que dans des bains de sang, le Mythe nous en apprend bien davantage encore. À dire vrai, Bram Stoker n'a fait que recueillir ce qui sommeillait dans la mémoire collective et les questions essentielles sur cet univers inquiétant demeurent encore aujourd'hui.

Le vampire est-il une réalité ou un fantasme de l'imaginaire ? Est-il un corps sans âme ayant, par magie, retrouvé son esprit ? Le comte de Saint-Germain est-il un vampire ? Qu'en est-il vraiment du Livre d'Abremelin le sage, prétendant pouvoir rendre la vie à un mort ?

Persuadé que le vampire est à l'image même de l'Humanité en quête perpétuelle de son âme, Jean Markale, au fil d'expérience et de récits qui font frémir, explore en profondeur ce phénomène dont les métamorphoses constantes perpétuent la fascination.

 

Posté par Lady Nini à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,