23 février 2012

The Vampire Rabbit in Newcastle

rabbit 1


le lapin vampire Situé à côté de cimetière Saint-Nicolas à Newcastle Upon Tyne est un mystère qui est resté en suspens depuis un certain nombre d'années. Quel est le mystère? C'est l'étrange animal qui monte la garde sur la porte d'entrée dans un immeuble de bureaux ..

P1030169
 

Le «Lapin Vampire» est le nom local pour le lapin sculpté (ou lièvre) qui se trouve au-dessus de la porte arrière du bâtiment. Il a été peint en noir en 2008 lui donnant une expression menaçante,  des yeux surdimensionnés, avec des canines et  des griffes rouges. Sa provenance et la signification sont inconnus, mais peut-être une caractéristique originale du bâtiment, construit en 1901.



rabbit

Posté par Lady Nini à 05:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 février 2012

comment dit on : vampire dans le monde

*0hhggkpp

 

* afrikaans : vampier
* allemand : Vampir
* anglais : vampire
* arabe : مصاص دماء
* bosniaque : vampir
* bulgare : вампир
* catalan : vampir
* chinois : 吸血鬼
* coréen : 흡혈귀
* croate : vampir
* danois : vampyr
* espagnol : vampiro
* espéranto : vampiro
* estonien : vampiir
* finnois : vampyyri
* hébreu : ערפד
* hongrois : vámpír
* ido : vampiro
* indonésien : vampir
* islandais : vampíra
* italien : vampiro
* japonais : 吸血鬼
* latin : vampyrus
* letton : vampīrs
* lituanien : vampyras
* néerlandais : vampier
* norvégien : vampyr
* norvégien (nynorsk) : vampyr
* persan : خون‌آشام
* polonais : wampir
* portugais : vampiro
* russe : вампир
* serbe : вампир
* suédois : vampyr
* tchèque : upír
* thaï : แวมไพร์
* turc : vampir
* vietnamien : ma cà rồng

Posté par Lady Nini à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2012

Victimes de la croyance aux vampires

Picnik collage


En Janvier 1973, John Pye, un jeune officier de l'unité des homicides de la police britannique, c'est rendu à Stoke-on-Trent en Angleterre
Il découvre le cadavre d'un homme mort dans d'étrange circonstance
En arrivant à la maison du défunt, ils ont découvert un habitat sans ampoule. La salle était plongée dans l'obscurité totale, il a donc dû effectuer l'inspection visuelle en utilisant une lampe de poche. Des sacs de sel été répandu sur le sol et l'homme en avait un posé entre ses jambes, à l'extérieur sur le rebord de la fenêtre, il a vu un bol renversé, contenant un mélange d'excréments humains et de l'ail ...
Le corps retrouvé appartenait à Demetrious Myiciura, un immigrant polonais, qui 25 ans plus tôt avait quitté son pays pour s'installer comme potier en Angleterre.
Selon le rapport médico-légal, il a été étouffé par un oignon mariné, le juge du procès a examiné l'affaire comme «inhabituel», même s'il y avait des précédents pour "les gens qui avalent la nourriture sans la mastiquer et qui meurent asphyxier". Cependant, le jeune policier John Pye, avait continué à enquêter. en consultant de la documentation pertinente, et un traité d'Anthony masters intitulé "Histoire Naturelle du vampire», publié en Angleterre quelques temps avant, Pye trouvé la confirmation de ses soupçons: le sel et l'ail sont destiné à éloigner les vampires, et le mélange dans le rebord de la fenêtre devait les attirer pour les empoisonné avec l'ail. Lorsque la police a mis le juge au courant de leurs découvertes bibliographiques, le juge a ordonné un nouvel examen de l'oignon mariné présumé, et découvre qu'il s'agit en fait d'une gousse d'ail. Comme  mesure finale pour conjurer les vampires, le superstitieux potier c'était couché avec une gousse d'ail dans la bouche, et l'ail avait causé la mort par asphyxie.

Posté par Lady Nini à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2012

Restaurant/Brasserie Casa Vlad Dracul

Picnik collage


A Sighisoara, sur la Piata Muzeului, place proche de la Tour de l'Horloge, la Strada Cositorarilor  n°5 siège actuel du restaurant Casa Vlad Dracul, aurait été le lieu de naissance du prince Vlad III Dracula (1431-1476)... 

 

 

Posté par Lady Nini à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sighisoara

Picnik collage

C'est à Sighisoara, ville médiévale de Transylvanie en Roumanie, que naquit le prince de Valachie du XVe siècle dit "Draculea". Surnommé "Vlad l'empaleur" parce qu'il était réputé pour être particulièrement cruel avec ses ennemis, il est à l'origine du personnage légendaire de Dracula de l'écrivain Bram Stoker.

De 1431 à 1436, le jeune Dracula vécut ses premières années avec son père Vlad II le Dragon dans le centre historique de Sighisoara, inscrit aujourd'hui au patrimoine mondial de l'Unesco. Dominée par la colline de la Cité, la vieille ville a su conserver son aspect fortifié médiéval, constituant un ensemble enchanteur d'architecture civile et militaire du Moyen Âge.

Posté par Lady Nini à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La légende du vampire de Glamis en Écosse

glamis+castle


Glamis est la demeure ancestrale de la famille Bowes-Lyon. Beaucoup de legendes et de faits mystérieux entourent ce château

Le château de Glamis, l'un des plus beaux d'Écosse, dans la région de l'Angus à l'est du pays, est le berceau de terrifiantes légendes. La plus populaire est celle du Monstre de Glamis, un enfant affreusement difforme, né en 1821, qui aurait été reclus toute sa vie dans le château.

Une version alternative de la légende serait qu'un vampire nait à chaque génération de la famille et est gardé à l'intérieur des murs de ces chambres. Une vieille histoire raconte que des invités auraient accroché des serviettes aux fenêtres de chaque pièce pour tenter de trouver les chambres murées du monstre. Lorsqu'ils regardèrent le château de l'extérieur, de nombreuses fenêtres n'auraient pas montré les serviettes.

Ce château, qui est à l'origine l'un des nombreux pavillons de chasse du roi des Scots, est aujourd'hui considéré comme le plus hanté d'Écosse par les enquêteurs du paranormal.

Posté par Lady Nini à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le château de Cachtice

cachtice

Le château a été construit au milieu du XIIIe siècle par Kazimir sur la route de Moravie

Le château de Cachtice en Slovaquie fut la demeure et la prison de la première grande figure du vampirisme : la comtesse hongroise Elizabeth Báthory dit Erzsébet la sanglante.

Cette aristocrate hongroise défraya la chronique au XVIIe siècle en Hongrie par ses actes de tortures sur un nombre inquiétant de jeunes filles qu'elle finissait par tuer pour pouvoir se baigner dans leur sang, dans le but de rester éternellement jeune. Même si elle ne buvait pas de sang, elle a depuis grandement inspiré les légendes de vampire et reste pour beaucoup l'incarnation du vampire aristocratique.

Le château de Cachtice aujourd'hui en ruines surplombe une colline offrant des plantes rares, située dans une réserve naturelle nationale.

Posté par Lady Nini à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

légendes de vampires de la Nouvelle-Orléans

louisiane

 

Les légendes de vampires de la Nouvelle-Orléans dans l'État de Louisiane aux États-Unis sont à la fois réelles et fictives. Depuis le cas du comte de Saint-Germain, il semblerait que dans les années 1880 d'étranges créatures aux pouvoirs divins et à la longevité hors-norme aient habité cette grande ville au bord du fleuve Mississippi. 

Cette légende a depuis été nourrie par l'écrivain Anne Rice qui prend pour point de départ la Nouvelle-Orléans du 18e siècle dans sa saga de vampires très populaire (Entretien avec un vampire, adapté par la suite au cinéma). Nombre de sites touristiques sont aujourd'hui associés à ces créatures de la nuit, notamment dans le quartier français, à l'architecture créole raffinée.

Posté par Lady Nini à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2012

Yara-Ma-Yha-Who

Yara_ma_yha_who

Le Yara-ma-yha-who est une créature du folklore aborigène similaire à un vampire.

Haut d'environ un mètre vingt, le Yara-ma-yha-who ressemble à un petit être rouge avec une grosse tête et une grande bouche sans dent. A l'extrémité de ses mains et de ses pieds se trouvent des crampons. Il vit dans les figuiers et ne chasse pas de nourriture. Il attend jusqu'à ce qu'un voyageur finisse par s'arrêter sous l'arbre pour se reposer. Après l'avoir attrapé, il aspire le sang de la victime à l'aide de ses crampons ce qui la rend plus faible. Il revient plus tard pour le dévorer, avant de faire une sieste. À son réveil, le Yara-ma-yha-who régurgite sa proie vivante qui ne se souvient absolument pas de ce qui s'est passé. Il est juste un peu plus petit, et sa peau un peu plus rouge qu'auparavant[

Posté par Lady Nini à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

orisha : Ambita

ee7bvpjg

 

texte traduit :



Ambita est un orisha reçu par les babalawos qui suivent, et qui ont accès à la tradition de Miguel Febles Padrón Odí Ká (1911-1986), un personnage célèbre et controversé qui était également un prêtre de Changó. Ambita, dit-on, est d’une part Osain -le maître des plantes sacrées et des charmes- d’une autre part Changó, et une part de "El Diablo".
Pratiquement il semble qu’Ambita soit une forme puissante d’Osain que Miguel Febles a développée hors d’un chemin principal (camino) de son signe personnel d’Ifá, Odí Ká. C’est un Osain agressif et offensif basé sur la sorcellerie. En effet, comme quelques babalawos l’expliquent, le signe que Miguel Febles vécu et duquel cet Ambita emergea, est le signe et l’origine du vampire (vampiro), un être qui vit en suçant le sang des autres.
D’ailleurs une des appélations d’Odí Ka est : "l’araignée qui procrée dans le cimetière", c’est-à-dire, qui se développe et se multiplie en consommant des corps humains.
Tandis que les détracteurs les plus durs de Febles définissent Ambita comme simplement une invention (c.-à-d., renverse la tradition), ses supporters définissent Ambita comme une "création" basée précisement, et d’une manière justifiable, dans la logique féroce d’Odí Ká. Cependant alors que le "Vampire" et "le diable" sont des fragments de théologie occidentale, les influences d’Ambita avec le feu et la sorcellerie sont reliées à une logique Afro-Cubaine avec un Eshu fortement dangereux appelé Alosí, connu pour être lié au diable. Eshu, un orisha qui est un joueur de tour et un faiseur d’ennuis, peut faire le mal comme Alosi.


vu sur http://www.folkcuba.com/lucumi/santeria_ceremony03.html

Posté par Lady Nini à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]