06 janvier 2012

Chat-vampire de Nabeshima / légende japonaise

vdafjy7j

 

Le chat-vampire de Nabeshima est une légende japonaise mettant en scène un chat qui absorbe le sang d'une victime féminine et usurpe ensuite son identité, afin de séduire l'homme amoureux de la jeune fille. Cette légende s'inscrit dans la plus large thématique du chat au Japon, animal auquel est consacré un folklore important dans ce pays

______________________________________

O Toyo est la plus ravissante femme qui soit de tout l'Empire. Elle est aussi la favorite du prince Nabeshima de Hizen. Son personnage est à l'origine de la légende japonaise des temps modernes que voici.

Le sommeil d'O Toyo est régulièrement troublé par le rêve qu'un gros chat l'épie pendant son sommeil. Une nuit, alors qu'elle se réveille en sursaut, elle voit deux yeux phosphorescents qui l'observent. Elle tremble de peur, sa gorge se serre, elle ne peut pas proférer une parole ni appeler de l'aide. Un énorme chat noir lui saute à la gorge et l'étrangle.

Doué d'une force peu commune, l'animal traîne le cadavre de la favorite jusqu'au jardin et l'enterre. Puis, revenant dans la chambre, il prend l'aspect physique de celle qu'il vient de tuer.

Nabeshima lui-même ne s'aperçoit pas de la métamorphose tant la nouvelle O Toyo ressemble à l'ancienne.
Voici que le prince tombe malade. Son visage devient livide. Il ressent perpétuellement une immense fatigue. Les médecins, appelés à son chevet, parlent de "langueur" sans pouvoir émettre de diagnostic plus précis.

Le mal s'aggrave. Le prince fait des cauchemars affreux dont il ne se souvient pas le lendemain. Sa raison vacille. Pourtant son corps ne porte aucune blessure visible. La princesse, sa femme, décide de le faire veiller par des hommes en armes.
Dès la première nuit tous les hommes postés pour la garde s'endorment en même temps. Il en est de même les nuits suivantes.
Les conseillers de la cour font appel aux prières des moines, sans plus de résultat.


Un jour un jeune soldat, Itô Sôda, se présente et demande timidement la permission de veiller sur le prince qu'il tient en grande estime.
La nuit suivante, Itô Sôda figure parmi les gardes chargés de protéger le prince en entourant sa couche. Il voit ses camarades céder au sommeil l'un après l'autre. Lui-même a les paupières lourdes. Posément, il s'entaille le genou de son poignard afin que la douleur le tienne éveillé. Chaque fois qu'il s'engourdit, il remue le couteau dans la plaie et réussit à garder les yeux ouverts.


Tout à coup, les portes de la chambre ou repose le prince glissent silencieusement. Une femme d'une grande beauté entre dans la pièce. Le vaillant jeune homme reconnait O Toyo. Avec la souplesse fluide d'un félin, elle se glisse entre les gardes et s'approche du prince endormi. Itô Sôda se dresse et s'interpose entre la femme et le prince. Il en est de même chaque fois que la dame veut trop s'approcher de la couche où repose Nabeshima. Le jour se lève enfin et, avec lui disparaît la femme.


Le soldat fait son rapport. Il est chaleureusement félicité, d'autant plus que, lui dit-on, pour la première fois depuis longtemps, le prince se sent reposé.
Le lendemain, Itô Sôda est encore de garde. Le manège se répète mais il empêche toujours la magnifique femme de s'approcher du prince.
Les nuits suivantes, elle ne revient plus. Les gardes restent éveillés. Le prince reprend des forces. Tout le palais est en fête.

Le vaillant jeune homme estime qu'il n'a pas fini sa tâche. Il fait annoncer à O Toyo qu'il lui apporte un message du prince. Pendant qu'elle ouvre la missive, le guerrier tire son sabre et, d'un coup, tranche la tête de la favorite.

Sur le sol gît non pas le cadavre d'une jeune femme mais, la tête coupée, un gros chat noir. Le chat-vampire qui, nuit après nuit, venait boire le sang du prince. La vaillante fidélité d'Itô Sôda a triomphé.

Posté par Lady Nini à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 janvier 2012

vampires chinois : les Chiang-Shih

oha9uco6

 

Les vampires chinois diffèrent grandement de leurs cousins occidentaux, tel Dracula. En effet, ce ne sont en fait que des morts qui ont été possédés par des esprits malfaisants

Appelé Chiang-Shih, le vampire orientale naît du refus de l'âme inférieure de quitter le corps après la mort. L'âme inférieure, par opposition à l'âme supérieure qui occupe le corps pendant la vie de la personne, habite le corps lorsqu'il est à l'état fétal, et refuse parfois de le quitter à la mort. Cela crée un Chiang-Shih. Tout comme pour le vampire occidental, on trouve d'autres causes, dont certaines sont communes:

enterrement non effectué selon les règles
mort violente, suicide, pendaison
provocation d'un esprit
un chat qui saute au-dessus de la dépouille (commun avec l'Angleterre)

les vampires chinois s’en prennent aux femmes et tuent les nouveaux-nés. conséquence, ils ne peuvent pas marcher et avancent par bonds, le plus souvent les bras tendus vers l'avant. Leur ongles sont très développés, et ils s'en servent comme arme pour transpercer le cou de leur victime. Leurs yeux sont injectés de sang et leurs lèvres tuméfiées.

Le vampire chinois est rarement très malin, et il se dirige vers la victime en ligne droite et sans réfléchir. Mais leur force est plus importante que celle d'un humain.

Les prêtre taoïste utilisent des incantations pour détruire ces monstres. Autre arme contre les vampires, l'encre préparée avec du sang de poulet et un grain de riz. Déposée sur un cercueil elle empêche le vampire d'en sortir, le contact lui étant douloureux.

Le film culte de vampire chinois est bien sûr Mr Vampire (1985) de Ricky Lau et toutes ses suites.

 

180px-Jiang_Shi

Posté par Lady Nini à 05:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2012

citadelle de Poenarie

Picnik collage

 

La Roumanie est traversée par les Carpates, une chaîne de montagnes très boisées qui traversent le pays d’ouest en est sur plus de mille kilomètres.

Sur leur versant nord, l’on trouve la Transylvanie. Au sud, la Valachie. Ces deux régions jadis indépendantes se sont longtemps fait la guerre, et la prolifération des châteaux montagneux dans les Carpates s’explique par ces mésententes entre seigneurs locaux. Vlad Ţepeş était l’un d’entre eux.

Le château de Poenari ou citadelle de Poenarie aujourd'hui en ruine, se situe donc en Roumanie dans la région de Vâlcea du comté d'Argeș entre les Carpates et la plaine du Danube. Il domine à environ 800 mètres de haut sur une falaise desservie par la route Transfăgăraș et en contrebas de laquelle s'écoule l'Argeș, au sud du lac Vidraru.

Il fut un point stratégique de contrôle du passage entre Valachie et Transylvanie érigé au début du treizième siècle par les princes valaches. Sa situation topographique le rendait très difficile d'accès et il fut délaissé à plusieurs reprises, jusqu'à son abandon définitif au dix-septième siècle après son effondrement partiel dû à un glissement de terrain en 1888

le château ne brille pas par son accessibilité, c'est 1480 marches qu’il vous faudra affronter pour espérer visiter les ruines du seul véritable château de Dracula,

Il tient une place importante dans la légende de Vlad III l'Empaleur (alias Dracula) et est réputé pour être hanté.

Le château de Bran que tout le monde pense être le chateau de Dracula était seulement le quartier général de Vlad pendant ses incursions en Transylvanie.

 

Posté par Lady Nini à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2012

Vlad Basarab Ţepeş

d1ex72wm

 

Voïvode (chef de région militaire) né à Târgovişte ou Sighişoara en décembre 1431, mort à Bucarest en décembre 1476

De son vrai nom Vlad Basarab, il fut également appelé Ţepeş (« l'Empaleur »), et étant fils de Vlad II le Dragon, Drăculea (« Dragon » , d'où Dracula).

Vlad l'Emapleur est né à Sighisoara en 1431, dans la maison où son père, Vlad Dracul (lui aussi prince de la Valachie), avait vécu pendant 5 ans ( de 1431 à 1435). La maison existe toujours, étant transformée en restaurant et certaines de ses peintures médiévales se sont préservées. Vlad Dracul, le père de l'Empaleur, était chevalier de l'ordre du Dragon, fondé par Sigismund de Luxembourg pour lutter contre les Turcs. Les memebres de l'ordre portaient au cou un médalion représentant un dragon. Les gens, inhabitués à l'image du dragon, ont surnommé le prince "Vlad au diable" et puis "Vlad le Diable". En roumain, les mots "dragon" et "diable" (drac) sont très proches. Ainsi, Vlad l'Empaleur est devenu "Draculea" et ensuite "Dracula", signifiant "le fils du Diable".

A l'époque, les Ottomans viennent de faire chuter l'Empire Byzantin, et l'occident chrétien lutte contre les tentatives d'invasion et la volonté d'impérialisme des Musulmans.

Pendant son enfance, de 1442 à 1448, Vlad et son frère Radu ont été tenus prisonniers par les Turcs. Mais en 1447, leur père, Vlad Dracul, a été tué à la demande de Iancu de Hunedoara, prince de la Transylvanie, qui a imposé un autre prince en Valachie- Vladislav II. 1448 est la première année du règne de Vlad l'Empaleur. De retour dans son pays, il s'est emparé du trône de la Valachie, mais juste pour une période de deux mois, parce que Vladislav II est rentré à la tête d'une armée pour récupérer son trône. Vlad a dû partir en exil, en errant en Moldavie et en Transylvanie de 1448 à 1456. Les années passées chez les Turcs, l'exil, la mort de son père et celle de son frère aîné, Mircea, enterré vif, ont profondément influencé sa personnalité.

Le moment où Vlad a vengé la mort de son père et de son frère est l'un des plus fameux de l'histoire roumaine. Le premier jour de Pâques en 1459, il a fait empaler une partie des boyards et a obligé les autres à travailler à la construction de la forteresse de Poienari. Une autre histoire nous dit que Vlad a fait tuer de la même façon quelque 500 boyards, qui étaient passés par plus de 7 règnes, en punissant ainsi leur déloyauté et leur trahison. Les vagabonds n'ont pas été épargné, non plus. On les a invités à un banquet à Targoviste (la capitale de la Valachie à ce temps-là) et on leur a demandé s'ils voulaient être délivrés des difficultés de la vie. La réponse étant affirmative, Vlad les a fait brûler, pour qu'ils cessent de souffrir.

Déjà connu de son vivant pour sa crauté, il a la réputation d'avoir fait empaler des centaines de milliers d'hommes, ennemis turcs bien sur, mais aussi tous les opposants à son règne, y compris certains nobles, de répandre l'horreur et le massacre et de boire le sang de ses ennemis. Pour autant, il n'est sans doute pas pire que beaucoup de chefs militaires de cette époque troublée, et ses méthodes sont surtout destinées à frapper l'imagination et à susciter l'horreur et la crainte chez ses ennemis turcs. Cette réputation délirante est surtout relayée par ses opposants : boyards de Valachie et marchands saxons dont il menace les privilèges dans cette région.

Le règne principal de Dracula a duré 6 ans - 1456-1462. Sa capitale a été la ville de Targoviste, mais son château a été bâti plus loin, dans les montagnes, sur le bord de l'Arges - le Château de Poienari. Sa première femme s'est suicidée en sautant d'une tour dans les eaux de l'Arges, pour ne pas se livrer aux Turcs.

Le déclin de Vlad a été la conséquence d'une lettre falsifiée, probablement écrite par les commerçants saxons, lettre qui "prouvait" les liaisons de Vlad avec les Turcs. Vlad a ainsi été accusé de trahison et arrêté sur ordre de Matei Corvin. Le comportement du roi hongrois a eu une autre motivation, aussi. Pendant l'hiver de 1462, Vlad avait demandé l'aide de Matei Corvin, qui avait reçu de l'argent du Pape afin de pouvoir aider Vlad. Ainsi, en accusant et en arrêtant le voïvode de la Valachie, Matei Corvin a caché le fait qu'il n'avait pas aidé Vlad, tout en gardant l'argent reçu pour la Croisade. De 1462 à 1474 Vlad l'Empaleur a été tenu prisonnier à Visegrad et Pesta. Qui plus est, on a commencé à le diffamer. "Les histoires allemandes" racontées par Matei Corvin et les commerçants saxons ont créé l'image cruelle et sanguinaire de Vlad dans l'Europe de l'Ouest.

En 1475, après l'intervention d'Étienne le Grand (le voïvode moldave), Vlad a été délivré et en 1476

Après beaucoup d'intrigues politiques qui le voient élévé au rang de Prince de Valachie, puis dêchu de sa souveraineté, puis prisonnier, puis rétabli dans ses prérogatives, il est assassiné à la fin du mois de décembre 1476. Son corps est décapité et sa tête fur envoyée au sultan turc qui l'exposa sur un pieu.

Vlad a été enterré dans le monastère de Snagov (seulement le corps, la tête étant emportée chez les Turcs, à Constantinople), mais les recherches archéologiques des années '30 n'ont découvert que quelques os de cheval.

______


La rumeur prétendit qu’organisant la résistance dans les Carpates contre les Turcs lors de sa dernière bataille, il aurait conclu un pacte avec les forces du mal devenant un vampyr, terme désignant en roumain le diable et en moldave vampire.

Sur un plan folklorique, le pal deviendra le pieu, qui est l'arme maîtresse contre les Vampires et sur un plan littéraire, Vlad Dracula deviendra sous sa forme vampirique le Comte Dracula rendu célébre par Bram Stoker

Posté par Lady Nini à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

histoire roumaine

vampire-clip-art-1

 

Les tueurs de vampires roumains demandent à la police : "S'ils sont déjà morts, quel mal y a-t-il à leur couper la tête ?


MAROTINU DE SUS, Roumanie -
Avant que les proches de Toma Petre ne retirent son corps de la tombe, arrachent son cœur, le réduisent en cendres, les mélangent à de l'eau et les boivent, il ne faisait pas vraiment la une des journaux.


C'est souvent le cas avec les vampires ici. Des vies tranquilles, des morts mouvementées.

Les villageois d'ici ne plaisantent pas avec les non-morts -- ils sont assez communs -- mais ils sont choqués que la police s'implique dans une simple mise à mort de vampire. Après tout, l'éradication d'un vampire est une chose acceptée, même si on la cache, un morceau de l'héritage national, même si c'est illégal.

"Qu'avons-nous fait", plaida Flora Marinescu, sœur de Petre et femme de l'homme accusé de l'avoir "re-tué". "S'ils ont raison, il était déjà mort. Si nous avons raison, nous avons tué un vampire et sauvé trois vies... est-ce si mal ?"
Oui, si l'on en croit la police d'état roumaine.

Son point de vue, exprimé par Constantin Ghindeano, l'agent chef de la région, est que les vampires n'existent pas et que les corps morts dans leurs tombes n'ont pas à être déterrés et tués une nouvelle fois, même par leurs proches.


EN CREUSANT UN PEU

Ghindeano n'a pas grand chose de plus à dire sur cette affaire, autre que le constat que Petre a été retiré de sa tombe, que son cœur a été arraché, et qu'il est supposé avoir été consommé par ses proches.

Ghindeano a ajouté que la police élargissait les recherches, ayant commencé à la mi-janvier, pour inclure les après-morts des autres corps dans cette zone.
"L'investigation suit son cours, et nous espérons trouver d'autres charges", a-t-il dit, se référant à de possibles charges pour dérangement de la paix des morts, ce qui pourrait porter la peine de prison à trois ans. "Nous sommes en train de déterminer si ceci est un cas isolé ou si c'est chose courante dans le village."

La nouvelle de ces investigations concernant les tueurs de vampires s'est répandue comme une traînée de poudre en Roumanie, et les villageois admettent que c'est effectivement une pratique courante, mais ils prétendent que c'est justement la raison pour laquelle ces affaires ne devraient pas être portées devant une cour de justice. Trop d'événements de ce genre arrivent régulièrement, et il y a très peu de plaintes contre cette pratique.

Récemment un après-midi, le seul magasin du village, qui sert aussi de seul bar, était rempli d'hommes qui buvaient beaucoup en expliquant les tenants et aboutissants du vampire à un étranger. La plupart d'entre eux avaient au moins un vampire dans l'histoire de leur famille, et beaucoup étaient liés à des victimes de vampires. La plupart avaient appris les façons de tuer un vampire alors qu'ils n'étaient encore que des enfants.


"Le cœur d'un vampire, quand vous le brûlez, se faufilera comme une souris et essaiera de s'échapper", dit Balasa. "Le mieux est de prendre un pieu de bois et de l'enfoncer dans le plat pour qu'il ne puisse pas s'en aller".
Exactement ce qui est arrivé à celui de Petre, si l'on en croit Gheorghe Marinescu, un gai tueur de vampire expérimenté qui était le beau-frère de Petre.

L'histoire de Marinescu est celle-ci : Après la mort de Petre, le fils de Marinescu, sa belle-fille et sa petite-fille sont tombés malade. Marinescu savait que c'était la faute de son beau-frère mort. Il devait donc aller au cimetière.
Marinescu dit avoir trouvé Petre allongé sur le côté, la bouche sanguinolente.

Son cœur s'est tortillé et a sautillé quand il l'a brûlé. Et quand le mélange des cendres et de l'eau a été administré aux malades, ça a marché.
Son fils Costel a considéré l'événement suivant comme un miracle : après des semaines de lit, Costel s'est levé pour marcher. Sa tête ne lui faisait plus mal, sa poitrine ne le faisait plus souffrir.



Citation:
"Nous sommes tous sauvés" a-t-il dit. "Nous avons été sauvés d'un vampire."
Mais comment pouvait-il être sûr qu'un vampire avait provoqué sa maladie ?
"Une autre explication est-elle possible ?" a-t-il demandé.



Par Matthew SCHOFIELD
Knight Rider News Service
26 Mars 2004 / Roumanie

Posté par Lady Nini à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2012

Comment définir le vampire ?

suyvpjr0

 

on à écrit beaucoup de chose, beaucoup de définition du vampire ...
dans ce topic nous allons donc rassembler les différentes informations et tenter de définir le vampire...


____________________________________



Le vampire est une créature chimérique non-morte et non-vivante qui, suivant divers folklores et superstitions populaires, sort du tombeau pour sucer le sang des vivants afin d'en tirer la force vitale. La légende des vampires puise ses origines dans des traditions mythologiques anciennes et l'on retrouve des êtres légendaires dotés de caractéristiques des vampires dans toutes sortes de cultures à travers le monde.

Le vampire est un être énigmatique qui depuis la nuit des temps véhicule une image de mystère et de charme particulier lié a son immortalité et au nombreux pouvoirs dont il est doté .

On le reconnais à son teint livide , à ses canines proéminentes ,ses ongles sont également très longs ;
une des caractéristiques est que son reflet n' apparaît pas dans les miroirs .

Ses pouvoirs sont puissants : Il se sert de la télépathie pour connaître nos pensées .

Son regard hypnotique lui permet d attirer ses victimes .

Son pouvoir d invisibilité lui sert à se camoufler dans un recoin sombre .

Ses cinq sens sont beaucoup plus développes que nous .

Il peut également se transformer en animal ou en brume .

Le sang représente la matérialisation de l énergie vitale .

C'est un revenant qui a besoin de se nourir de sang pour éviter de se décomposer . Il craint particulièrement la lumière du jour , donc , la nuit est le seul moment ou il peut sortir pour se nourrir .

_____________________________________


« Le vampire est un être démoniaque surnaturel, issu de l’âme d’un mort impur. Au nombre des défunts impurs, il faut mettre les suicidés et les décédés d’une mort non naturelle (les frappés de la foudre ; les femmes mortes en accouchant ; les enfants mort-nés ou décédés sans baptême ; les péris de froid, les assassinés, et autres). […] Les représentations du vampire dans l’imagination populaire sont nombreuses. Il est un esprit invisible — une ombre ; une grande outre remplie de sang qui roule sur les chemins ; un humain sans os et sans nez, aux yeux rouges et aux dents métalliques. Le plus souvent il a l’extérieur d’un animal — il apparaît pendant la nuit jusqu’au premier chant du coq sous la forme d’un loup ou d’un chien, d’un lynx, […] d’une chèvre, […] d’un cheval blanc, d’un papillon noir »

_____________________________________

Mort qui est censé sortir de son tombeau,pour venir sucer le sang des vivants.Cette croyance est particuliérement répandue en Russie, en Pologne, en Europe Centrale, en Gréce, en Arabie.Chez les Slaves un coin en bois d'Aulne transperce les cadavres des morts, dont les ames reviennent en vampires. La tradition veut que ceux qui ont été victimes des vampires deviennent victimes à leur tours,ils sont à la fois vidés de leur sang et contaminés.


Source: Dictionnaire des Symboles.Mythes, Reves,Coutumes, Gestes, Formes, Figures,Couleurs, Nombres;
Jean Chevalier et Alain Gheerbrant.

_____________________________________

Le terme vampir désigne dans l'aire culturelle slave un être mythologique caractérisé par deux fonctions : boire le sang humain et manger les corps. Le roumain ancien ignore ce terme, mais connaît le strigoi et le moroi, qui sont des revenants malfaisants.

_____________________________________

Mort-vivant se nourrissant du sang de ses victimes, ces dernières étant par la suite contaminées et changées en vampire si la saignée ne leur avait pas été fatale

_____________________________________

montague summers dont les descriptions date de 1920 décrit le vampire comme un être affreux a voir. Son corps est toujours glacial. Sa peau garde une paleur mortelle, phosphorescente, et ses canines acérées et saillantes luisent entre ses lèvres vermeilles.
Ses ongles recourbés telles les serres d'un rapace sont souillés et dégouttent de sang.
Son haleine affreusement fétide répand une odeur de pestilence et de chair corrompue...

_____________________________________

définition tirée du Dictionnaire de Trévoux (1771, tome VIII, p.258)

Vampire, Wampire, Oupire et Upire, n.m. et f.

Les Vampires sont une sorte de revenants qu'on dit infester la Hongrie, la Moravie, la Bohème, etc.
Ce sont dit-on des gens qui sont morts depuis plusieurs années, ou du moins depuis plusieurs mois, qui reparaissent, se font voir, marchent, parlent, sucent le sang des vivants, en sorte que ceux-ci s'exténuent à vue d'oeil, au lieu que les cadavres, comme des sangsues, se remplissent de sang en telle abondance, qu'on le voit sortir par les conduits et même par les pores.
Pour se délivrer des Vampires, on les exhume, on les empale, on les brûle.
Quelquefois un Vampire met en rumeur tout un pays.
Il s'attache aux vivants sans se faire voir, il leur suce le sang, il les mine peu à peu: ces pauvres gens dépérissent à vue do'eil, ils deviennent étiques, ils meurent de faim.

_____________________________________

Selon Tolkien, le vampire est un croisement entre oiseau et autre bêtes, au premier âge de la terre du milieu, les vampires servent de messager entre Melkor et Sauron, son vassal.

Ensuite, le vampire devient l'incarnation même du mal, puisque lors de sa première chute, Sauron prend la forme d'un vampire pour s'enfuir. Toujours selon Tolkien, le vampire se transforme en chauve souris grâce à une cape et chassent tout être vivant pour s'abreuver de son sang.

Posté par Lady Nini à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mot " vampire "

qs8h4s7n

 

l'emploi du mot " vampire " apparaît dès 1748 dans un poème d’Ossenfelder "Der Vampir", publié dans une revue allemande. Mais c’est un abbé bénédictain Dom Augustin Calmet, exégète biblique réputé, qui ouvre véritablement le bal avec son Traité sur les apparitions des Esprits et sur les Vampires, ou les Revenants, de Hongrie, de Moravie..., publié en 1749

 

 

Posté par Lady Nini à 02:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2012

légende des vampires

b1edc380


La légende des vampires remonte aux origines de l'humanité . Dans l'antiquité déjà, les philosophes pensaient qu'un mort laissé sans sépulture était condamné à érrer sur la Terre, attiré par l'odeur du sang . Dans l'empire romain, une loi garantissait l'inhumation et protégeait les tombeaux des voleurs. Certains voient même en Caîn le premier vampire de l'histoire . Au moyen-âge , la croyance se répand et on rapporte des cas de vampirisme singuliers. Guillaume de Newbury relate au XIIe siècle, dan "Rerum Angilicarum" , certaines anecodctes suprenantes, et propage l'idée que le vampire est responsable de la peste,par les émanations de son corps pourrissant . De nombreuses histoires pour le moins étrange traversent l'Europe féodale : en Angleterre, on parle d'un prêtre apostat non-mort semant la terreur , à Paris, de Jean de Turo, un templier mort au XIIIe siècle désertant son cercueil.

Posté par Lady Nini à 02:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

le vampire histoires, mythes, légendes, lieux monuments

cette rubrique va vous conter le mythe et les légendes, histoires et lieux liés aux vampires

Posté par Lady Nini à 01:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]