27 avril 2011

Vendues - Zana Muhsen

vendues1

 

En 1980, Nadia et Zana Muhsen, deux petites Anglaises de quatorze et quinze ans s'envolent au Yémen - pays de leur père - pour des vacances de rêve... Là-bas, leur existence bascule dans le cauchemar. Prisonnières dans un village isolé, elles seront mariées de force. Leur père les a vendues ! 13 000 francs chacune. Coups, insultes, chantage... Très vite, Nadia capitule. Mais Zana résiste. Elle écrit des centaines de lettres qui n'arriveront jamais... Puis, un jour, un médecin yéménite accepte de poster un courrier adressé à sa mère. Elle lui demande d'alerter la presse, de crier leur histoire au monde entier ! L'Angleterre s'émeut. En 1988, le gouvernement yéménite autorise les deux jeunes filles à quitter le pays... sans leurs enfants. Nadia refuse. Zana décide de fuir l'enfer... D'Angleterre, Zana continue la lutte. Pour son fils, pour Nadia et ses enfants, pour les autres femmes. Pour qu'un jour certains hommes cessent d'être d'infâmes geôliers.

 

Posté par Lady Nini à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


L'Azalée Rouge d' Anchee Min

S7308544

 

La Révolution culturelle bat son plein, la Chine plie sous le joug d'une idéologie qui méprise les individus, dédaigne les sentiments et interdit l'amour.


A dix-sept ans, comme des millions d'adolescents de son âge, Anchee Min est envoyée dans une ferme d'Etat... pour le bien de la patrie. Sur une terre qui dessèche les âmes et les cœurs, Anchee survit à grand-peine. Son lot quotidien et son avenir ? La faim, la solitude. ET c'est pourtant là, dans ce désert, qu'elle découvre l'amour. Un amour inattendu pour Yan, sa responsable de section. Yan, une femme. Eblouies, bouleversées, Yan et Anchee trompent la surveillance incessante de leurs compagnes pour voler quelques instants d'intimité, quelques moments de liberté.
Bravant les dangers, elles osent vivre leur passion. Jusqu'au jour où Anchee est envoyée à Shanghai pour incarner à l'écran Azalée rouge, l'héroïne d'un opéra de Mao.

 

Posté par Lady Nini à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas

dumas_comte_de_monte_cristo

 

Marseille, 1815. Jamais Edmond Dantès n'a été aussi près du bonheur. Bientôt capitaine du Pharaon, fiancé à la belle Mercédès, il voit ses espérances comblées. Et puis, soudain, le rêve se brise. Une dénonciation anonyme... et le voilà emprisonné au château d'If. Qui l'a trahi ? Pourquoi ? Dantès l'ignore mais il se le jure : sa vengeance sera terrible.

Après l'isolement du château d'If a sonné pour Edmond Dantès devenu Monte-Cristo l'heure de renouer avec le monde pour accomplir sa vengeance. Si Le Comte de Monte-Cristo emprunte au Balzac de La Comédie humaine son projet d'écrire " l'histoire oubliée par tant d'historiens, celle des moeurs ", c'est d'une bien plus sombre manière : chez Dumas en effet la société n'est qu'un trompe-l'oeil, un univers de mensonges, et Monte-Cristo aura ici pour mission de dévoiler la nature réelle de l'homme, dissimulée sous son habit social.

 

Posté par Lady Nini à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

the crow le coeur de lazare par poppy z brite

the crow le coeur de lazare par poppy z brite

 

écrit par poppy z brite aux éditions fleuve noir



Le photographe Jared Poe est fasciné par les scènes masochistes, un goût des jeux pervers très attirant pour les jumeaux Benjamin et Lucrèce.
Deux papillons jouant avec le feu ? Pourquoi s'en faire, puisque le trio s'entend à merveille... Jusqu'au jour où Benjamin est sauvagement assassiné ! Ce meurtre sadique, la justice le résout en un clin d'œil. Un homosexuel faisant un coupable idéal, condamner Jared à la chaise électrique mettra au drame un point final. Mais le véritable tueur et les modernes inquisiteurs ignorent que la mort d'un innocent, aux yeux du Corbeau, n'est qu'un commencement.

 

Posté par Lady Nini à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Robin des bois par David B. Coe

Robin des bois - David B. Coe

 

Derrière la légende, découvrez l'homme...

Alors qu'il rapporte en Angleterre la couronne de Richard Coeur de Lion, tué à son retour des croisades, Robert Loxley tombe dans une embuscade tendue par les Français. Il y laisse la vie, mais l'intervention d'un petit groupe de soldats de l'armée anglaise, mené par un certain Robin Longstride, fait échouer leur plan. Juste avant de mourir, Robert confie à Robin l'épée des Loxley et le supplie de se rendre à Nottingham pour la remettre à son père, messire Walter. Le vieil homme, qui fut jadis l'un des piliers d'une conspiration visant à faire de l'angleterre un pays plus juste et plus libre, en sait long sur le passé de Robin. L'arrivée de ce dernier à Nottingham n'est peut-être pas le fruit du hasard...


Posté par Lady Nini à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Marche ou crève de Stephen King

Marche ou crève de Stephen King

 

Garraty, un jeune adolescent natif du Maine, va concourir pour " La Longue Marche ", une compétition qui compte cent participants. Cet événement est très attendu. Il sera retransmis à la télévision, suivi par des milliers de personnes. Mais ce n'est pas une marche comme les autres, plutôt un jeu sans foi ni loi... Garraty a tout intérêt à gagner. Le contraire pourrait lui coûter cher. Très cher...


Mieux que le marathon... la Longue Marche. Cent concurrents au départ, un seul à l'arrivée. Pour les autres, une balle dans la tête. Marche ou crève. Telle est la morale de cette compétition... sur laquelle une Amérique obscène et fière de ses combattants mise chaque année deux milliards de dollars. Sur la route, le pire, ce n'est pas la fatigue, la soif, ou même le bruit des half-tracks et l'aboiement des fusils. Le pire c'est cette créature sans tête, sans corps et sans esprit qu'il faut affronter : la foule, qui harangue les concurrents dans un délire paroxystique de plus en plus violent. L'aventure est formidablement inhumaine. Les participants continuent de courir en piétinant des corps morts, continuent de respirer malgré l'odeur des cadavres, continuent de vouloir gagner en dépit de tout., Mais pour quelle victoire ?

 

Posté par Lady Nini à 11:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Les fleurs du mal de Charles Baudelaire

Les fleurs du mal de Charles Baudelaire

 

" Mon enfant, ma sœur, Songe à la douceur D'aller là-bas vivre ensemble ! " Parce qu'il se complaît au seuil de la nuit, qu'il est cet homme témoin de l'éternelle misère, assailli d'angoisse devant le temps qui fuit et la vie qui s'use, Baudelaire s'étourdit, de rêves et d'espace. Il voyage sur une chevelure, se joue des couleurs, célèbre le vin, se grise de lunes, se mire dans les yeux des chats et dans ceux, plus troubles, des femmes. Le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau... Tout est prétexte à l'enivrement. Même le Mal, dont il extrait la Beauté, fait de sa poésie " une gerbe épanouie de mille fleurs "...

 

Posté par Lady Nini à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Légendes d'automne de Jim Harrison

Légendes d'automne de Jim Harrison

 

Trois courts romans publiés en 1979 relatent trois vengeances : le duel à mort entre un ancien pilote du Vietnam et un milliardaire mexicain, un cadre aux prises avec un marchand de drogue et enfin la vie et la mort de trois frères durant la Première Guerre mondiale.

L'intrigue serrée, l'urgence d'une écriture qui déferle comme un torrent sans digue : c'est Légendes d'automne. Un ouvrage pour le moins impétueux et vivifiant au travers duquel on devine un auteur qui semble s'être jeté dans l'écriture en réponse à un sentiment impérieux, à une nécessité. De la même manière, l'intensité de la violence est telle que l'on pressent les écorchures de Jim Harrison lui-même. Trois récits qui mettent en scène trois hommes aux prises avec leur vengeance exaltée et finalement sublime. Si ce recueil d'histoires a permis à Jim Harrison de connaître ses premières heures de gloire, il demeure cependant un ouvrage à part. Le poète des atmosphères suggérées, le conteur des maux de l'âme

Les romans de harrison font entrevoir en chacun de nous l'ombre portée du criminel, du tricheur et du saint.
Au surplus, le style est à lui seul un chef-d'oeuvre, une leçon pour les auteurs français plus habiles à sodomiser les mouches de la ponctuation, à sacraliser les arguties qu'à livrer une inspiration urgente. le roman, pour harrison, c'est la religion du délire. il enivre les mots, les soûle à mort ; il écrit à tue-tête et bâtit des phrases où se devinent encore les ahans et les suées. jim harrison est un écrivain passionné, donc il nous passionne !

 

Posté par Lady Nini à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le village des damnés de John Wyndham

Le village des damnés de John Wyndham

 

Une bourgade est victime d'un phénomène surnaturel.

Quelques mois plus tard, douze têtes blondes naissent au même instant avec des intentions particulièrement hostiles.
Midwich, bourgade tranquille, isolée, est le théâtre d'un phénomène surnaturel.
La ville toute entière est plongée dans un profond sommeil durant quelque heures de terreur muette, inexplicables.
A leur réveil, les habitants inquiets, hébétés, ne semblent pas affectés.
En apparence.
Quelques semaines plus tard, dix femmes sont enceintes. Ces étranges grossesses, une veuve éplorée, l'épouse stérile du pasteur, une jeune vierge, remontent toutes au jour fatal.

 

Posté par Lady Nini à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le Sphinx de Graham Masterton

Le Sphinx de Graham Masterton

 

Au cours d'un cocktail, Gene Keller, jeune politicien ambitieux, fait la connaissance de Lorie Semple, une jeune femme d'origine égyptienne.
Il tente de la revoir, mais elle le fuit. En essayant malgré tout de s'introduire chez les Semple, Gene est victime d'une agression. Soigné par la mère de Lorie, une femme aussi belle et mystérieuse que sa fille, il apprend qu'elles descendent d'une ancienne tribu qui vénérait Bast, le Dieu-lion. Après bien des réticences et des propos étranges, Lorie finit par accepter d'épouser Gene. Mais les incidents étranges se multiplient.
Outre la prédilection de la jeune femme pour la viande crue, celle-ci, une nuit, sort de la propriété. Quand elle revient au petit matin, elle est entièrement nue et couverte de sang...

Posté par Lady Nini à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,