27 avril 2011

Les fleurs du mal de Charles Baudelaire

Les fleurs du mal de Charles Baudelaire

 

" Mon enfant, ma sœur, Songe à la douceur D'aller là-bas vivre ensemble ! " Parce qu'il se complaît au seuil de la nuit, qu'il est cet homme témoin de l'éternelle misère, assailli d'angoisse devant le temps qui fuit et la vie qui s'use, Baudelaire s'étourdit, de rêves et d'espace. Il voyage sur une chevelure, se joue des couleurs, célèbre le vin, se grise de lunes, se mire dans les yeux des chats et dans ceux, plus troubles, des femmes. Le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau... Tout est prétexte à l'enivrement. Même le Mal, dont il extrait la Beauté, fait de sa poésie " une gerbe épanouie de mille fleurs "...

 

Posté par Lady Nini à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


07 avril 2011

LE VAMPIRE de Charles Baudelaire

LE VAMPIRE de Charles Baudelaire

Poème

Toi qui, comme un coup de couteau,
Dans mon coeur plaintif es entrée;
Toi qui, forte comme un troupeau
De démons, vins, folle et parée,


De mon esprit humilié
Faire ton lit et ton domaine;
- Infâme à qui je suis lié
Comme le forçat à la chaîne,


Comme au jeu le joueur têtu,
Comme à la bouteille l'ivrogne,
Comme aux vermines la charogne
- Maudite, maudite sois-tu!


J'ai prié le glaive rapide
De conquérir ma liberté,
Et j'ai dit au poison perfide
De secourir ma lâcheté.


Hélas! le poison et le glaive
M'ont pris en dédain et m'ont dit:
"Tu n'es pas digne qu'on t'enlève
A ton esclavage maudit,


Imbécile! - de son empire
Si nos efforts te délivraient,
Tes baisers ressusciteraient
Le cadavre de ton vampire!"

 

Posté par Lady Nini à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,