13 janvier 2012

aggrippa

nondf7u5

 

Dans la mythologie bretonne, l'Agrippa est un livre contenant la liste des morts à venir dans la paroisse. Ce livre apparaissait sur la table de nuit d'un recteur nouvellement ordonné, ou était suspendu à la poutre du grenier par une corde que nul ne pouvait trancher

L'Agrippa est un livre énorme. Placé debout, il a la hauteur d'un homme. Les feuilles en sont rouges, les caractères en sont noirs. Pour qu'il ait son efficacité, il faut qu'il ait été signé par le diable.


Tant qu'on n'a pas à le consulter, on doit le maintenir fermé à l'aide d'un gros cadenas. C'est un livre dangereux. Aussi ne faut-il pas le laisser à portée de la main. On le suspend, au moyen d'une chaîne, à la plus forte poutre d'une pièce réservée. Il est nécessaire que cette poutre ne soit pas droite, mais tordue. Le nom de ce livre varie avec les pays.
En Tréguier, il s'appelle l'Agrippa; dans la région de Châteaulin, l'Egremont, dont il y a une variante Egromus ; aux alentours de Quimper, Ar Vif; dans les parages du haut Léon, An Negromans ; à Plouescat, le livre de l'igromancerie
L'homme qui possède un agrippa ne peut plus s'en défaire dans le secours du prêtre, et seulement à l'article de la mort.

Posté par Lady Nini à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :