29 mars 2011

cycle d'Elric par Michael Moorcock

cycle d'Elric par Michael Moorcock

Le cycle d'Elric est une saga d’heroic fantasy écrite par Michael Moorcock, mettant en scène les aventures d’Elric de Melniboné, albinos légendaire, dernier empereur de Melniboné, incarnation du Champion éternel destiné à rétablir la Balance entre la Loi et le Chaos dans le Multivers (ensemble d'univers parallèles)..
Elric de Melniboné est un personnage de fiction inventé par l'écrivain anglais Michael Moorcock. Il est le héros du cycle d'Elric, écrit entre 1961 et 1972.
Elric est un albinos à la santé défaillante, ce qui l'oblige à consommer de nombreux remèdes jusqu'à ce qu'il trouve Stormbringer, une épée qui, en buvant les âmes de ses adversaires, est capable de lui redonner de la vigueur.

Dernier empereur de l'île de Melniboné en pleine décadence, il tente vainement d'y introduire des réformes, mais se voit finalement contraint d'amener sa chute suite à la félonie de son cousin Yyrkoon. Tourmenté par le meurtre de sa cousine et amante Cymoril, il parcourt par la suite son monde, ainsi que quelques autres mondes du Multivers, aux côtés de son fidèle ami Tristelune d'Elwher.

La relation entretenue entre l’homme et son arme magique est une des réussites de la saga. L’épée n’acceptant d’être utilisée qu’à la condition d’absorber l’âme de ses victimes. La question souvent posée est donc la suivante : Est-ce bien Elric qui dirige Stormbringer ou le contraire ?

Les aventures d’Elric ne sont pas une succession d’exploits héroïques consistants à libérer des princesses sans défense de monstres maléfiques. Il abandonne son trône et sa richesse, tue sa dulcinée de façon étrange (dupé par une illusion de son cousin maléfique Yyrkoon) et traîne un sentiment de culpabilité et un désespoir sans fin.

Il trouve temporairement la paix à Tanelorn trouvant la vigueur dans des plantes médicinales au lieu de son épée. Mais il doit retourner au combat pour réveiller les dragons.

Michael Moorcock a construit un monde essentiellement dominé par le Chaos, principe cosmique opposé à la Loi. Le Chaos désigne à la fois l'anarchie, le désordre et la magie, mais aussi l'attachement aux libertés individuelles et le bouillonnement créateur tandis que le Loi désigne l’ordre, la justice, la technologie mais aussi l’ennui et la conformité.

Les personnages rencontrés par Elric sont donc attirés par la Loi ou le Chaos et leurs actions sont interprétables suivant ce schéma binaire. Elric lui-même est à l’origine un serviteur du Seigneur du Chaos nommé Arioch, cruel et décadent. Toutefois, de part sa curiosité, sa découverte de mondes étrangers et ses doutes perpétuels, il finit par être attiré par la Loi au détriment de sa destinée.

Elric représente un équilibre instable entre la Loi et le Chaos et un enjeu du combat incessant que se mènent les Dieux de chaque camp. Il est le symbole de la volonté des hommes de s’affranchir des Dieux qui les manipulent.

 

En France, le cycle d'Elric est généralement divisé en neuf tomes
  
Picnik collage

Elric des dragons / Elric of Melniboné

Melniboné, l'île aux Dragons, régnait jadis sur le monde. Désormais les Dragons dorment et Melniboné dépérit. Sur le trône de Rubis siège Elric, le prince albinos, dernier de sa race, nourri de drogues et d'élixirs qui le maintiennent tout juste en vie. La menace plane ; alors il rend visite au Seigneur du Chaos, Arioch, et conclut un pacte avec lui. Il s'engage ainsi sur le chemin de l'éternelle aventure : le Navire des Terres et des Mers le porte à la cité pestilentielle de Dhozkam, et son destin le pousse à franchir la Porte des Ténèbres ; au-delà, deux épées noires attendent leur maître et leur victime... Grande ambitions, passions monstrueuses. Idéaux et trahisons. Souffrance atroce et joies cyniques. Tourments de l'amour et douceur de la haine. Un passé ancien, qui revivra dans les plus immondes cauchemars.

  

La forteresse de la perle

Elric s'est perdu dans le Désert des Soupirs ; le voici à Quarzhasaat, ville engloutie par la marée des dunes. Trop tard peut-être : Elric délire, Elric agonise. Où est l'élixir qui lui rendra ses forces ? Et s'il boit l'élixir, où trouver l'antidote ? Finalement il accepte un pacte : il va quérir la Perle au cœur du Monde. Le voilà donc parti pour l'Oasis Fleur d'Argent, où Varadia, la Sainte Fille des nomades bauradim, dort d'un sommeil surnaturel. De là part le chemin vers les royaumes du Rêve, où se dresse, dit-on, la Forteresse de la Perle. Mais comment s'orienter, sans les Voleurs de songes, dans ces terres fictives ? Et comment affronter les Aventuriers Magiciens, sachant que Stormbringer, la Buveuse d'Âmes, ne pourra rien contre ces chimères issues de l'imagination ? Un voyage inouï attend le prince albinos : il explore des domaines de la "fantasy", où nul ne s'était risqué avant lui. 


 

Le navigateur sur les mers du destin

Nuit, éclairs, nuages noirs et ce sombre vaisseau tapis au large. Elric était arrivé au-delà du monde connu et le temps pressait. Les chiens n'allaient pas tarder à se montrer. - Ohé, du navire ! L'homme casqué tourna la tête. - Elric, nous vous attendions. Avec vous, nous sommes au complet. Ainsi commença une quête indéfinie sur une mer surnaturelle bordée par plusieurs mondes. Etrange navire voguant sur un océan plus étrange encore ! Ils étaient vingt héros, guidés par un capitaine aveugle et un timonier muet. Souvent Stormbringer, l'épée maudite, chantait en prenant des âmes, et les cadavres s'amoncelaient. Mais comment sortir de ce dédale où les dimensions tournent, où le temps glisse et où errent tant de marins perdus dans l'éternité ?

  

Elric le nécromancien

Le Glorieux Empire de Melniboné s'est effondré sous l'assaut des Puissances surnaturelles. Ses fils se sont dispersés à la surface de la Terre et s'éteignent lentement, haïs et craints des hommes, perdant le souvenir de leur antique fortune. Elric, le prince des ruines, descendant des empereurs, est le dernier adorateur de leurs dieux grotesques et merveilleux aux temples à demi oubliés. L'Ordre lentement le cède au Chaos. Elric est l'héritier de secrets terribles qui désormais ne peuvent que retarder l'échéance et portent surtout malheur à celui qui les détient. Alors il vit d'expédients, d'orgies et d'aventures, pillard sans srcupules, tueur cynique et désabusé, hanté par le remord, l'humour et la mélancolie. Constamment il nargue la mort, en attendant qu'elle le rattrape.

  

La sorcière dormante


Elric est de retour. Une sombre fête commence. Les regards rouges du prince albinos percent l'apocalypse et défient l'entropie, les monstres assoiffés de sang, les tourbillons furieux des barbares en sueur quêtant n'importe quoi ! Mais son plus mortel ennemi, c'est peut-être sa propre épée, Stormbriser, au pouvoir maléfique, buvant les âmes de ses victimes et communiquant leur force à l'homme de la porte... Est-il son maître ou son esclave ? A-t-elle partie liée avec Arioch des Sept Ténèbres, seigneur du Chaos, qu'il s'épuise à combattre ? Faible et sarcastique, maladif et sans scrupules, fataliste à ses heures, poète et désespéré, Elric doute. Il dit : " La justice n'existe pas. Il faut l'inventer ". Faites comme lui, inventez ce que vous faites. N'obéissez pas.

  

La revanche de la rose


Souvent Elric se retire à Tanelorn en se disant que pour une fois, c'est sûr, il va enfin pouvoir prendre un peu de repos, mais ça ne dure pas : très vite, il doit repartir dans des voyages sans trêve. Cette fois, il se dirige vers l'est à la recherche d'un globe où, semble-t-il, on peut voir toute la Terre future. Pourra-t-il y apprendre un peu de son propre avenir ? Ou bien sera-t-il éternellement condamné à éprouver sans cesse l'horreur de son passé ? Il faudrait qu'il retrouve l'âme de son père afin de pouvoir se détacher de son fantôme et d'échapper au malheur qui le poursuit. Dans cette quête lancinante, qui le conduit un peu partout dans le Multivers, il n'aura qu'une alliée : la Rose, seule survivante d'un peuple disparu, et qui n'a qu'une idée - se venger.

  

L'épée noire


Le sorcier fou, revenu de l'enfer sain et sauf, frissonnait de peur ; il voyait un peu l'avenir et savait qu'Elric l'attaquerait. Alors il nomma la créature et elle s'éveilla. Bientôt elle goûterait l'appétissante saveur de l'âme humaine. La plainte du Géant du vent déchaîna le chaos sur toute la Terre, l'épée d'Elric se leva et s'abattit en hurlant un chant de mort. Le sorcier se rongeait les ongles en piaulant misérablement ; partout les combattants luttaient, saignaient et mouraient. L'épée noire, échappant au prince albinos, prenait racine dans les chairs, les tendons et les viscères ; elle gémissait de plaisir en lapant la substance des vivants. Elric n'était pas responsable, il jouait son rôle ; il était le Porte-Épée.

  

Stormbringer


Et ce fut l'Ere des jeunes Royaumes. Des héros se dressèrent. Des prophéties s'accomplirent. Près du Désert des Larmes, Elric au funeste renom crut trouver un sursis en compagnie d'une femme. Le chaos et la Loi rassemblaient leurs forces en vue de l'assaut. Qui serait l'ultime victime ? Le prince albinos regardait la lame noire qu'il avait tant haïe ; elle avait tué ses amis et ses maîtresses, volé leurs âmes pour soutenir ses forces évanescentes. Cette fois elle voudrait plus. Il se sentait nargué. Alors il crut entendre un rire sauvage emplissant l'univers des échos de sa joie impie. Et quand vint l'heure, il comprit que c'était dérisoirement simple, et qu'il savait depuis toujours.

  

Elric à la fin des temps


Vous voulez suivre Elric dans sa quête éternellement recommencée à la pointe de Stormbringer, son infidèle épée ? Le voici englouti dans une fracture du continuum, affrontant les habitants de la fin des temps... ou les derniers Danseurs, qui sont assez puissants pour changer leur univers à volonté... ou même les Seigneurs du Chaos qui, raillant les lois de la vérité, mettent les intrus au défi de les distraire par leurs bons mots.
 

 

 

Posté par Lady Nini à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,