30 mars 2011

La famille du Vourdalak d'Alexeï Tolstoï

La famille du Vourdalak d'Alexeï Tolstoï

 

En 1815, lors d'une soirée entre gens de la haute société, le Marquis d'Urfé raconte l'histoire macabre qu'il a personnellement vécu une cinquantaine d'année plus tôt : sa rencontre avec une famille de paysans serbes sous la menace d'un vourdalak. Il narrera les méfaits dudit monstre, et ce en deux temps : son apparition, et la conclusion de cette histoire.


Avec une grosse élipse entre les deux, puisque Urfé s'était éloigné de cette famille durant quelques temps, ce qui permet à Tolstoï (pas Léon, mais son moins célèbre cousin) de faire de sa seconde partie une seconde histoire à part, au début de laquelle autant son personnage principal que ses lecteurs ne savent plus à quoi s'attendre. Un procédé qui, en outre, permet de mettre en avant les conséquences du vampirisme : bien entendu, dans l'intervalle, certains humains seront devenus des monstres, et leurs comportements permettra donc de définir au juste quels sont les traits de caractère d'un vourdalak. Car la nouvelle de Tolstoï date ne l'oublions pas de la période pré-Dracula, et donc d'avant la popularisation du mythe du vampire. Un mythe très largement répendu dans les folklores européens dont il s'agit ici de la variante russe, bien qu'à vrai dire il n'y ait guère de différences entre le vampire tel qu'on le connaît et le vourdalak de la tradition russe. Tout juste peut on noter que le vourdalak s'en prend uniquement à sa famille et à ses amis proches.

 

Posté par Lady Nini à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,