75a6e679

 

Au XVIIe siècle, la Hongrie fut le théâtre de la disparition mystérieuse de dizaines de jeunes filles. Elles avaient toutes un point commun : elles avaient fréquenté le château d’une mystérieuse comtesse dont la rumeur, s’amplifiant au fil des disparitions, en faisait un être maléfique, sadique… Une enquête fut menée, un procès s’ouvrit, accusant la comtesse Erzsebeth Báthory de terribles crimes en série : avoir exécuté des femmes pour se baigner dans leur sang, prétendu elixir de jouvence. La comtesse sanglante fut-elle une démente digne des pires serial killers ? Ou la victime d’une société ne tolérant la femme que soumise ? Jacques Sirgent nous livre une étude passionnante réservant bien des surprises.

 

parution juin 2010